Mattis, «une sorte de démocrate» qui pourrait quitter le gouvernement selon Trump

0
Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis (gauche), et le président du Joint Chiefs of Staff, le général de marine Joseph F. Dunford, Jr. (droite), informe les journalistes sur les frappes aériennes américaines sur la Syrie lors d’une conférence de presse conjointe au Pentagone à Washington, le 13 avril 2018. (Archives/Sergent de l’armée américaine Amber I. Smith/DoD)

Le président américain Donald Trump a jugé que son ministre de la Défense Jim Mattis était « une sorte de démocrate » qui pourrait bientôt quitter le gouvernement, tout en niant vigoureusement tout « chaos » à la Maison Blanche.

« J’ai déjeuné avec lui il y a deux jours. J’ai une très bonne relation avec lui », a dit M. Trump à propos de M. Mattis à l’émission « 60 Minutes« , dont un nouvel extrait a été diffusé dimanche par la chaîne américaine CBS.

Mais « il se pourrait » qu’il parte, a-t-il reconnu. « Je pense que c’est une sorte de démocrate, si vous voulez la vérité. Mais le général Mattis est un gars bien. On s’entend très bien. Il pourrait partir. A un certain moment, tout le monde part. Tout le monde. Les gens partent. C’est ça Washington », a-t-il ajouté dans cet entretien dont la totalité doit être diffusée dimanche.

Le dernier livre du journaliste d’investigation Bob Woodward, sorti en septembre, attribue à M. Mattis des propos extrêmement critiques à l’égard de Donald Trump.

Général à la retraite, Jim Mattis élude généralement toute discussion sur ses relations avec le président, et n’hésite pas à tancer les journalistes qui mentionnent les divergences apparues au fil des mois avec le milliardaire républicain.

Interrogé sur les informations persistantes sur le « chaos » à la Maison Blanche en raison des multiples départs ou limogeages de responsables, Donald Trump a assuré à « 60 Minutes » qu’il s’agissait de « fausses informations ».

« C’est faux, c’est tellement faux », a-t-il réagi.

Mais « d’autres gens vont partir », a-t-il souligné. « Je suis en train de réorganiser les choses et j’en ai le droit ».

« Je pense que nous avons un gouvernement fantastique. Je ne suis pas content de certaines personnes (…). Et je suis plus que ravi d’autres personnes », a-t-il ajouté.

Les commentaires sont fermés.