Leadership Conquérant : longue fin de semaine de pratiques à Farnham (PHOTOS/VIDÉO)

0

Sept autobus remplis d’élèves-officiers motivés ont quitté le Collège militaire royal de Saint-Jean vendredi 28 en soirée pour Farnham pour le traditionnel exercice automnal Leadership Conquérant.

Ils sont près de 300 jeunes et un peu moins jeunes du Collège a avoir passé la fin de semaine dans les secteurs d’entraînement de la base de Farnham afin de pratiquer et repratiquer des compétences de bases de soldats.

«Le Collège est une université militaire et les élèves-officiers sont ici pour relever le défi d’avoir un diplôme universitaire mais dans un cadre militaire. C’est une opportunité unique de sortir des salles de classes et de travailler en équipe pour relever des défis et se familiariser avec la profession des armes, le métier qu’ils vont accomplir en tant qu’officier des Forces armées canadiennes», a rappelé pour 45eNord.ca en entrevue le colonel Gervais Carpentier, commandant du Collège militaire royal de Saint-Jean.

Avec l’augmentation du nombre d’élèves-officiers et d’escadrons, c’est donc sur deux jours au complet que l’exercice s’est déroulé.

Dans l’escadron Tracy, la deuxième nuit (ou la première véritable nuit après leur arrivée à Farnham) n’aura pas été de tout repos alors que les fusées éclairantes, simulateurs d’artillerie et tirs de C7 se sont enchaînés.

En réveillant ceux qui étaient endormis de cette manière, l’objectif était de simuler la présence d’un ennemi qui aurait trouver l’emplacement du bivouac et forcer les élofs pour se dépêcher et trouver des habitudes afin de gagner en rapidité et en efficacité. Ce sens de l’urgence est d’ailleurs un point fondamental pour tout soldat.

Si chaque compétence, chaque point avait déjà été vu auparavant, le fait de devoir les pratiquer en les empilant en même temps avec ce sens de l’urgence, alors qu’ils n’avaient pas pratiquer de stand to avec des armes qui tirent (à blanc), leur a clairement donné un gros moment de stress qui les a destabilisé. S’il reste beaucoup de chemin à parcourir, les leçons ont été vite apprises.

En journée, pendant qu’un escadron était sur le champ de tir à s’exercer à 100 et 200 mètres, un autre se mesurait à la piste à obstacles, un autre s’essayait au cours de navigation de jour, et un autre à rampait pour l’exercice de sniper, le stalking.

La piste à obstacles n’est bien évidemment pas qu’une piste à obstacles où il faut aller d’un point A à un point B et le staff a demandé aux élofs de rajouter un côté tactique, en attachant une importance particulière à la sécurité et la sécurisation de chaque obstacle.

Après un premier survol des 12 obstacles en escadron avec une démonstration, chaque section avait une heure pour pratiquer, avant de réellement faire la piste en un temps record. Avec tout près de 15 minutes pour les meilleurs, la voie du guerrier a trouver ses maîtres!

Pour sa part, rencontré sur place peu après avoir fini en à peine plus de 20 minutes la piste à obstacles, l’élève-officier Théophane Gay indique «Ça se passe très très bien au final. C’est sur qu’on dort pas beaucoup, mais on a beaucoup de fun parce qu’on a plusieurs activités variées qui nous apprennent des choses vraiment intéressantes».

Les leçons apprises auront donc été nombreuses pour les uns et pour les autres, et la communication est certainement le maître mot de la fin de semaine. Un entraînement est là pour ça justement!

Leadership Conquérant est désormais derrière eux et ouvre maintenant la voie à l’exercice d’hiver Blizzard Nordique, en février, où les attentes seront encore plus hautes, mais d’ici là ce sera plusieurs mois de cours et d’examens !

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.