Le mandat de la force de l’ONU à Abyei renouvelé, en principe pour la dernière fois

0
Le Conseil de sécurité de l’ONU (Archives/ONU)

Le Conseil de sécurité a approuvé jeudi à l’unanimité un renouvellement pour six mois de sa force de Casques bleus déployée à Abyei, région disputée entre le Soudan et le Soudan du Sud, en précisant qu’il s’agit en principe de sa « dernière prorogation ».

Le Conseil « décide de proroger jusqu’au 15 avril 2019 le mandat de la Fisnua » et « que la présente prorogation sera la dernière », indique la résolution rédigée par les Etats-Unis.

« Jusqu’au 15 novembre », les effectifs de cette force pourront être maintenus à 4.500 militaires, détaille le texte, qui ne précise pas le rythme de réduction qui sera engagé après cette date. Le Conseil « décide également qu’au 15 avril 2019, 1’effectif maximum autorisé sera réduit de 541 hommes », ajoute le texte.

Dans sa résolution, le Conseil de sécurité envisage toutefois l’hypothèse de revenir tant sur la durée du mandat que sur le volume de sa force.

Mais l’objectif semble clairement être un désengagement, même si le Conseil relève dans sa résolution que « la situation qui règne à Abyei et le long de la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud continue de menacer gravement la paix et la sécurité internationales ».

A cet égard, les membres du Conseil insistent dans leur texte sur la nécessité pour les deux parties d' »accomplir des progrès mesurables sur la démarcation de la frontière » et la mise en oeuvre du mécanisme conjoint de vérification et de surveillance de la frontière.

Abyei, pris en étau entre le Soudan et le jeune Soudan du Sud, est un point de crispation entre les deux pays depuis l’indépendance du sud en juillet 2011. Il fait l’objet de tensions entre les populations Ngok Dinka et Misseriya.

Le Soudan du Sud s’est séparé de son voisin du nord en 2011 à la suite d’un traité de paix qui a mis fin à 22 ans de guerre civile.

Les commentaires sont fermés.