L’Aviation royale canadienne au Brésil pour l’exercice multinational Cruzex Flight 18 (VIDÉO)

0
Deux avions CC-130J Hercules du 436e Escadron de transport de l’Aviation royale canadienne arrivent à Natal, au Brésil, pour prendre part à l’exercice CRUZEX FLIGHT 18 le 18 novembre 2018. Cet important exercice sud-américain réunit des forces aériennes de huit pays alliés ou partenaires qui effectueront un entraînement dans toute une gamme de domaines. (Mat2 Paul Green/Section d’imagerie de la 8e Escadre)

Aujourd’hui, des militaires de l’Aviation royale canadienne (ARC) amorcent leur participation à l’exercice CRUZEX FLIGHT 18, un important exercice multinational sud-américain, tenu par la Force aérienne du Brésil.

L’Aviation royale canadienne se joindra aux forces de pays alliés et partenaires, soit celles du Brésil, du Chili, de la Colombie, du Pérou, de la France, des États-Unis et de l’Uruguay, pour s’exercer à accomplir des missions de transport tactique dans le cadre de scénarios reproduisant un conflit et l’acheminement de secours humanitaires dans un contexte interallié, tout en échangeant des renseignements sur la doctrine.

Dans l’esprit de l’engagement pris dans la politique de défense Protection, Sécurité, Engagement visant à favoriser la diplomatie de défense, le Canada collabore avec ses alliés et partenaires des Amériques.

L’ARC cherche continuellement à entretenir et à renforcer les partenariats actuels et à en créer de nouveaux. Le renforcement de la diplomatie militaire dans les Amériques sert à accroître la sécurité internationale et régionale, tout en soutenant les missions continentales dirigées par l’OTAN et l’ONU.

Citations

«Nous avons hâte de participer à l’exercice CRUZEX FLIGHT 18. En plus d’exécuter des missions aériennes tactiques, les militaires de la Force opérationnelle aérienne prendront part à des discussions spécialisées sur les opérations de soutien de la paix afin de resserrer les relations avec les pays partenaires du Canada et de renforcer les capacités dans la région.», lieutenant-colonel Andy Bowser, commandant de la Force opérationnelle aérienne prenant part à l’exercice CRUZEX FLIGHT 18.


CRUZEX FLIGHT 18 (Força Aérea Brasileira)

Faits en bref

Deux avions CC-130J Hercules et plus de 35 militaires de l’Aviation royale canadienne de la 8e Escadre Trenton, de la 1re Division aérienne du Canada et du Quartier général de l’ARC participeront à l’exercice CRUZEX FLIGHT 18 du 18 au 30 novembre. Des membres du personnel du Centre d’instruction supérieure en guerre terrestre de l’Armée canadienne feront aussi partie de l’exercice.

La participation à des exercices dans des milieux peu familiers contribue à accroître la préparation opérationnelle des équipages et des techniciens spécialistes de la mobilité aérienne, car ceux-ci pourraient être appelés à se rendre n’importe où dans le monde pour soutenir les opérations des Forces armées canadiennes, y compris des missions de secours humanitaire.

Les deux CC-130J Hercules participant à l’exercice proviennent du 436e Escadron de transport, basé à la 8e Escadre Trenton, en Ontario. L’avion CC-130J, qui est doté de quatre turbopropulseurs, peut transporter jusqu’à 92 combattants ou 128 passagers. On l’utilise dans un large éventail de missions, notamment pour le transport de personnel, le transport aérien tactique (cargaisons chargées sur des palettes et véhicules) et l’acheminement de secours humanitaires.

La diplomatie militaire dans les Amériques constitue un des principaux objectifs définis dans la politique Protection, Sécurité, Engagement, et le Brésil est l’un des premiers pays avec lesquels le gouvernement du Canada veut établir un dialogue dans l’hémisphère occidental. L’ARC entretient des rapports bilatéraux avec la Force aérienne du Brésil (Força Aérea Brasileira) depuis 2009, et les deux organisations tiennent tous les deux ans des entretiens d’état‑major au niveau des commandants adjoints.

En participant à l’exercice CRUZEX FLIGHT 18, le Canada manifeste son leadership dans des domaines tels que le renforcement des capacités, l’aide humanitaire, les interventions en cas de catastrophe et le maintien du soutien fourni à d’autres ministères fédéraux qui luttent contre le trafic de drogues, de personnes, d’armes et d’argent et contre d’autres activités transnationales du crime organisé.

Les commentaires sont fermés.