Infanterie 0010 #528 Qualification Pokémon de base…

0

Une pause à Gagetown en quelque sorte.

J’avais écrit une blague sur les Pokémons sur Facebook l’été passé. Si les Pokémons étaient réels, est-ce que ce serait une qualification de pouvoir être dresseur dans l’Armée ? Les commentaires ont amélioré la blague mais c’est un ami au travail qui m’a rappelé qu’il y avait plusieurs type (feu, plante, électrique etc.) et que chacun devrait être une qualifications différente.

Je l’avais un peu oublié, puis j’ai vue la bande-annonce du film « Pokémon : Détective Pikachu ». Un film qui a quand même l’air bon. Mais bon là c’est le geek en moi qui parle.

C’est ainsi dans les Forces armées canadiennes, il faut suivre un cour de qualification avant de toucher à quoi que ce soit. Par exemple, À l’âge de quatorze je savais me servir d’une tronçonneuse. Je l’utilisais dans l’usine où je travaillais. Mais une fois au bataillon je n’avais pas le droit d’y toucher parce que je n’était pas « qualifié ». D’un côté c’est compréhensible, les Forces doivent s’assurer que ses membres sont capables d’effectuer les tâches.

Jonathan Girard s'est enrôlé dans les Forces armées canadiennes en septembre 2005 et a rejoint le Royal 22e Régiment en juin 2006. Passionné de BD depuis toujours, il dessinait beaucoup lors des exercices avant finalement de se lancer et de rendre son travail public.

Les commentaires sont fermés.