Le premier ministre Trudeau rend hommage aux soldats canadiens à Vimy

0
Le premier ministre Justin Trudeau, accompagné par le ministre Seamus O’Regan, échange avec des anciens combattants des Forces armées canadiennes lors d’une réception au Monument commémoratif du Canada à Vimy, en France le 10 novembre 2018. (PMO)

Le premier ministre Justin Trudeau a rendu hommage ce samedi à Vimy aux quelque 60 000 soldats canadiens qui ont perdu la vie lors de la Première Guerre mondiale.

Le premier ministre et le ministre des Anciens Combattants, Seamus O’Regan, ont assisté à 9h00 à la cérémonie commémorative du jour du Souvenir au Cimetière canadien no 2, Chemin de Givenchy, avant de rencontrer des étudiants canadiens qui sont guides touristiques au Monument commémoratif du Canada à Vimy.

Ils ont ensuite visité le Parc du centenaire de la Fondation Vimy.

Ils ont ensuite à 10h20 participé à une cérémonie de dépôt de couronne au monument construit en mémoire des soldats qui ont perdu la vie et «pour mettre fin à toute guerre».

Justin Trudeau a rappelé les sacrifices faits par les soldats pour la liberté, et le courage dont ils ont fait preuve, déclarant que le Canada avait « une immense dette de gratitude » envers les vétérans, et a remercié «de tout cœur» ceux qui étaient présents à cette cérémonie, qui a été suivie d’une réception avec des anciens combattants des Forces armées canadiennes.

Ce soir à Paris, le premier ministre assistera à une réception et à un dîner données à l’intention des dirigeants par le président de la République française, Emmanuel Macron.

Et demain, dimanche à Paris, il sera aux côtés de plus de 60 dirigeants mondiaux, dont le président américain Donald Trump, le président russe Vladimir Poutine, et le président français Emmanuel Macron, à l’occasion des commémorations officielles du jour de l’Armistice.

Après la cérémonie commémorative à l’Arc de Triomphe, Place Charles de Gaulle, à 11h00, il participera dans l’après-midi au tout premier Forum de Paris sur la Paix., organisé par Emmanuel Macron et dont le président américain, adversaire résolu du multilatéralisme, sera absent.

Le premier ministre Trudeau profitera également de son passage dans la capitale française dimanche en début de soirée pour présenter les ouvrages J’ai serré la main du diable: La faillite de l’humanité au Rwanda du lieutenant-général Roméo Dallaire et Paris 1919: Six Months that Changed the World de l’historienne et professeur Margaret MacMillan à la Librairie de la Paix.

Les commentaires sont fermés.