Un nouvel ombudsman au ministère des Anciens Combattants

60
Craig Dalton. (Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Craig Dalton. (Gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard)

Le ministre des Anciens Combattants, Seamus O’Regan, a salué aujourd’hui la nomination de monsieur L. Craig Dalton au poste de nouvel ombudsman du ministère des Anciens Combattants et a remercié monsieur Guy Parent pour ses services fournis à la communauté des vétérans en tant qu’ombudsman depuis 2010.

M. Dalton, qui compte plus de 25 ans d’expérience dans les Forces armées canadiennes, a occupé plusieurs postes clés, notamment : commandant de la base des Forces canadiennes Gagetown et commandant de l’Armée de terre, responsable du Régiment royal de l’Artillerie canadienne; chef d’état‑major du Centre de doctrine et d’instruction de l’Armée canadienne; ainsi que chef des opérations / commandant de l’équipe de reconstruction provinciale de Kandahar.

Plus récemment, M. Dalton a occupé le poste de sous‑ministre des Services familiaux et sociaux du gouvernement de l’Île‑du‑Prince‑Édouard, après avoir occupé des postes similaires au gouvernement du Nouveau‑Brunswick. M. Dalton sera le nouvel ombudsman des vétérans à compter du 11 novembre 2018, pour une période de cinq ans.

L’ombudsman des vétérans est un agent impartial, indépendant et qui relève directement du ministre des Anciens Combattants du Canada. Il conseille le Ministère au sujet du bien‑être des vétérans et de leur famille. Il a pour mandat d’examiner les plaintes relativement au respect des dispositions de la Déclaration des droits des anciens combattants ainsi que les questions liées aux programmes et aux services administrés par le Ministère, et de faciliter l’accès des clients aux programmes et services en leur fournissant de l’information et de l’orientation.

Ces nominations s’inscrivent dans la nouvelle approche du gouvernement du Canada à l’égard des nominations par le gouverneur en conseil. Cette approche fait appel à un processus de sélection ouvert et transparent fondé sur le mérite qui vise à assurer la parité hommes‑femmes et à refléter la diversité du Canada, afin d’aider les ministres à faire des recommandations concernant les nominations à des postes au sein de leur portefeuille, en leur fournissant de l’information et de l’orientation.

Citations

«Je souhaite la bienvenue à M. Dalton en tant que nouvel ombudsman des vétérans. La vaste expérience et le leadership de M. Dalton en tant que membre des Forces armées canadiennes serviront bien les vétérans. J’aimerais également remercier M. Parent pour son service dans le poste d’ombudsman des vétérans.»

L’honorable Seamus O’Regan, ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale

Faits en bref

· En vertu du décret en conseil C.P. 2007-530, l’ombudsman a le mandat :

  • d’examiner et de régler les plaintes des clients [d’Anciens Combattants Canada] et de leurs représentants relativement au respect des dispositions de la Déclaration des droits des anciens combattants;
  • de cerner et d’examiner les questions nouvelles et d’ordre systémique liées aux programmes et aux services fournis ou administrés par le Ministère, ou par des tiers au nom de ce dernier, qui ont une incidence négative sur les clients;
  • d’examiner et de régler les plaintes des clients [d’Anciens Combattants Canada] et de leurs représentants liées aux programmes et services fournis ou administrés par le Ministère, ou par des tiers au nom de ce dernier, notamment les décisions sur des cas en particulier liées aux programmes et aux services qui ne peuvent pas être portées en appel auprès du Tribunal des anciens combattants (révision et appel);
  • d’examiner les problèmes d’ordre systémique liés au Tribunal des anciens combattants (révision et appel);
  • de faciliter l’accès des intervenants aux programmes et services, en leur fournissant de l’information et de l’orientation.