Op Présence-Mali procède à l’évacuation médicale de deux civils victimes d’un engin explosif

0
Des hélicoptères CH-146 Griffon en vol durant l’Opération PRESENCE. (Cplc Jennifer Kusche)

Hier, des soldats canadiens déployés dans le cadre de la Minusma ont procédé à l’évaluation médicale de deux civils dont le véhicule avait fait se déclencher un dispositif explosif de circonstance au Mali.

Un hélicoptère Chinook et un hélicoptère Griffon de l’Aviation royale canadienne ont rapidement été envoyés pour assurer la sécurité et prodiguer les soins essentiels aux blessés. Toute l’équipe de l’opération PRESENCE a été mise à contribution pour assurer aux patients les meilleures chances de survie.

«Le travail du personnel navigant, médical et de protection de la force était parfait. Franchement, ils ont été incroyables», a déclaré le colonel McKenna, commandant de la Force opérationnelle au Mali.

Ce fut une semaine chargée pour les militaires de l’op Présence-Mali, alors que les Forces armées canadiennes présentes dans la région ont aidé à contenir la menace quand, le matin du samedi 27 des assaillants lourdement armés à bord de plusieurs pickups équipés de lance-roquettes, de mitrailleuses et d’explosifs ont lancé un assaut contre la MINUSMA à Ber, non loin de Tombouctou dans du pays.

Des hélicoptères canadiens et leur équipage ont alors apporté du soutien d’aviation aux forces de l’ONU à Ber. Deux hélicoptères CH‑146 Griffon ont ainsi été envoyés de Gao à Tombouctou où ils ont mené une mission de reconnaissance, transporté des explosifs pour l’élimination du deuxième IED installé à bord d’un véhicule qui restait au camp et ont ramené l’équipe de neutralisation d’explosifs et de munitions à Tombouctou.

Cet événement à Ber est survenu le même jour où Peu après, c’est à Konna, dans le centre du pays, que deux Casques bleus du Burkina Faso ont été tués et 11 autres blessés du Burkina Faso et du Togo à Konna, dans le centre du pays.

Et c’est ce matin que s’est tenue à la Base Opérationnelle de la MINUSMA, une cérémonie d’hommage aux Casques bleus burkinabés, le Sergent-Chef Issa Yoni et le Soldat Limon O. Delphin, «décédés au service de la paix».

La mission principale de l’opération PRESENCE-Mali est d’offrir à la MINUSMA la capacité d’évacuer des forces de l’ONU par les airs pour des raisons médicales, et ce, en tout temps. Font aussi partie de la mission des plus de 250 militaires canadiens déployés au Mali, le transport de troupes, de matériel et de marchandises et le soutien logistique.

Les membres des Forces armées canadienne soutiennent également le quartier général de la MINUSMA.

Les commentaires sont fermés.