Dernier hommage à «l’infatigable» CH-124 Sea King (VIDÉOS)

0
Deux CH-124 Sea King volent au-dessus de la Colombie-Britannique lors de leur voyage vers Patricia Bay, sur l’île de Vancouver, en novembre 2018. (Matelot de 1re classe Laurance Clarke)

Lors d’un défilé tenu aujourd’hui à Victoria, en Colombie-Britannique, les Forces armées canadiennes ont rendu un dernier hommage à l’hélicoptère maritime CH-124 Sea King, dont le service s’étale sur plus de cinq décennies.

Le Sea King sera officiellement retiré du service d’ici le 31 décembre 2018, l’ARC ayant amorcé le processus de transition complète au nouvel hélicoptère maritime CH-148 Cyclone.

Le CH-124 Sea King, un hélicoptère embarqué, est l’aéronef qui a le plus long état de service dans la flotte de l’ARC. On en a fait l’achat en 1963 principalement pour lutter contre les sous-marins, bien que sa polyvalence lui ait permis de jouer divers rôles et de participer à de nombreuses opérations pendant toute sa durée de vie utile. Le Sea King a appuyé des opérations au pays et partout dans le monde pendant 55 ans.

Le lieutenant-général Al Meinzinger, commandant de l’Aviation royale canadienne, estime que «le retrait du service du CH-124 Sea King est un véritable événement historique pour l’Aviation royale canadienne. Aucune autre flotte n’a servi aussi longtemps que celle du Sea King, et ses 55 années de service témoignent non seulement de sa durabilité et de sa capacité, mais également du travail des hommes et des femmes qui ont utilisé, entretenu et autrement soutenu cet incroyable hélicoptère.»

En interview pour 45eNord.ca lors d’un bilan de fin d’année qui sera diffusé sur notre site le mercredi 19 décembre, le commandant de l’Aviation royale canadienne, le lieutenant-général Al Meinzinger, a reconnu que c’était étonnant de penser que cet appareil a servi durant 55 ans !

Il estime que son service est aussi un reflet de «l’incroyable équipe de maintenance et d’assistance qui a maintenu cet appareil en état de fonctionner dans les mers les plus tempétueuses à l’arrière de nos navires».

«La Marine royale canadienne a joui pendant des décennies des bons services du Sea King, notre arme et notre capteur qui a la plus grande portée», a dit pour sa part le vice-amiral Ron Lloyd, commandant de la Marine royale canadienne.

Des milliers d’hommes et de femmes ont participé aux opérations et à l’entretien des hélicoptères CH-124 Sea King. Nous comptons de nombreux exemples d’équipages et de techniciens militaires répartis sur plus d’une génération travaillant sur l’appareil, parfois en même temps.

La flotte des CH-124 Sea King a accumulé plus de 550 000 heures de vol, ce qui, à une vitesse de croisière de 162 km/h, équivaut à effectuer environ 7 200 fois le tour de la Terre ou à parcourir la distance entre la Terre et Mars.

Au cours de sa longue histoire, le CH-124 Sea King a participé à une grande variété d’opérations, notamment des opérations de l’OTAN et d’autres opérations maritimes internationales, des opérations de recherche et de sauvetage, des opérations de secours lors de catastrophes, des opérations de lutte contre les stupéfiants, des opérations internationales de maintien de la paix, des opérations de lutte contre la piraterie et des patrouilles portant sur la pollution et la pêche. Plus récemment, un CH-124 Sea King a effectué du transport pendant l’opération LENTUS 18-05, le soutien des FAC aux opérations de lutte contre les incendies en Colombie-Britannique.

Le dernier déploiement à l’étranger du Sea King a eu lieu au cours du premier semestre de 2018 à bord du NCSM St. John’s, pendant l’opération REASSURANCE.

«C’était un honneur de voler avec l’équipage du Black Horse, l’hélicoptère affecté au NCSM St. John’s, lors du dernier déploiement opérationnel du Sea King visant à soutenir les mesures d’apaisement de l’OTAN cet été. La Marine canadienne et l’Aviation royale canadienne continuent d’écrire un nouveau chapitre passionnant, marqué par le premier déploiement opérationnel de l’Avalanche, l’hélicoptère Cyclone actuellement déployé à bord du NCSM Ville de Québec dans le cadre des opérations de l’OTAN», de conclure le commandant de la Marine royale canadienne.

Le 26 janvier 2018, le dernier vol opérationnel d’un Sea King du 423e Escadron, basé à la 12e Escadre Shearwater, en Nouvelle-Écosse, a compris un survol d’Halifax. Le dernier vol des Sea King aura lieu aux installations du 443e Escadron, à Patricia Bay, en Colombie-Britannique, en décembre 2018.

Puisque la flotte sera bientôt retirée définitivement du service, on détermine actuellement ce qui adviendra des CH-124 Sea King, dont certains seront mis en vente et d’autres seront conservés par le ministère de la Défense nationale et le Musée de l’aviation et de l’espace du Canada à des fins d’entraînement et d’exposition. Les appareils exposés dans des musées continueront à servir en tant qu’ambassadeurs de l’aviation maritime.


Cérémonie de fin de service du Sea King


Défilé aérien

Les commentaires sont fermés.