Irak: novembre a été le mois le moins meurtrier en 6 ans

0

Le mois de novembre a été le moins meurtrier pour la population civile en Irak en six ans, a indiqué dimanche un communiqué de l’ONU.

La mission d’assistance des Nations unies en Irak (Unami) fait état de 41 civils tués et 73 autres blessés dans des « actes terroristes, violences et conflit armé » en Irak au cours du mois de novembre 2018.

Le plus grand nombre de victimes a été enregistré à Bagdad (23 morts), puis dans la province de Ninive (8 morts) et celle d’al-Anbar (4 morts).

Il s’agit du bilan le moins sanglant depuis novembre 2012.

« Il ne s’agit pas là de simples chiffres, il s’agit d’êtres humains et de familles. Mais ces chiffres, même s’ils sont tristes, reflètent une tendance à la baisse du niveau de violences alors que le pays se remet de sa guerre contre le terrorisme et avance vers un avenir stable et florissant », a déclaré Jan Kubis, le représentant spécial des Nations Unies en Irak.

Les autorités irakiennes ont proclamé en décembre 2017 avoir vaincu l’organisation Etat islamique (EI) en la chassant de tous les centres urbains d’Irak.

Le groupe ultraradical conserve toutefois des cellules clandestines, notamment dans les zones montagneuses ou désertiques et le long de la frontière poreuse avec la Syrie, comme à l’ouest de Mossoul. Il a revendiqué plusieurs attentats meurtriers en Irak.

Les commentaires sont fermés.