Mise sur pied d’une nouvelle unité pour la transition et le soutien aux blessés (PHOTOS/VIDÉO)

21
Mise sur pied du Groupe de transition des Forces armées canadiennes, à Ottawa, le 10 décembre 2018. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Promesse de la nouvelle politique de Défense, le gouvernement du Canada est allé de l’avant aujourd’hui avec la création d’un tout nouveau Groupe de transition des Forces armées canadiennes, pour améliorer le processus de transition de la vie miliaire à la vie civile, avec tout une gamme de services et de soutien, des membres des Forces armées canadiennes, des vétérans et de leurs familles.

Chaque année, entre 9 000 et 10 000 membres des Forces armées canadiennes effectuent la transition de la vie militaire à la vie civile.

Ce sont les ministres de la Défense nationale, Harjit Sajjan, et  des Anciens combattants, Seamus O’Regan, qui en ont fait l’annonce aujourd’hui au manège militaire Place Cartier, à Ottawa.

Voir la vidéo sur YouTube >>

La mise sur pied du Groupe de transition, qui est commandé par le brigadier-général Mark Misener, est un aspect clé pour améliorer l’expérience de transition que vivent les membres des Forces armées canadiennes et leurs familles. Celui-ci fera en sorte que les membres des Forces armées canadiennes commencent à penser à la transition plus tôt dans leur carrière. 

La nouvelle formation offrira des services de soutien orientés et personnalisés aux membres des Forces armées canadiennes, aux anciens combattants, ainsi qu’à leurs familles, en accordant une attention particulière aux militaires malades et blessés. 

Un projet-pilote de transition sera lancé au début de 2019 à la Base des Forces canadiennes Borden. 

L’essai, qui doit durer entre trois et cinq ans, doit aider le Groupe de transition des Forces armées canadiennes à élaborer une approche professionnelle, normalisée et personnalisée de la transition qui sera éventuellement mise en place dans l’ensemble des Forces armées canadiennes.

«Le Groupe de transition des Forces armées canadiennes continuera de travailler avec ses partenaires pour veiller à ce que les militaires malades ou blessés et leurs familles reçoivent toute la gamme de soins, d’indemnités et d’avantages auxquels ils ont droit. Que ce soit sur la voie du rétablissement, de la réadaptation, du retour au service ou d’une transition vers la vie civile, nous sommes déterminés à les soutenir dans leur cheminement», a déclaré le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan.

Pour sa part, le ministre des Anciens combattants et ministre associé de la Défense nationale, Seamus O’Regan, dit vouloir s’assure «que nos anciens combattants aient une raison d’être, une sécurité financière assurée et un logement sécuritaire, et qu’ils soient en bonne santé physique et mentale, résilients à l’égard du changement, bien intégrés dans leur collectivité et fiers de leur héritage».

Dotées de personnel, d’information et d’outils supplémentaires, les nouvelles unités de transition et les centres de transition évolueront avec l’instauration d’un futur modèle pour les centres de transition et le processus de transition. Ce modèle découlera des leçons apprises pendant l’essai de transition à la Base des Forces canadiennes Borden.

De nouveaux outils sont également mis en place : 

  • Un Portail de transition de carrière pour le personnel militaire qui réunit les renseignements en ligne provenant des FAC, d’ACC et d’autres partenaires, afin de mettre cette information, y compris la formation du Service de préparation à une seconde carrière, au bout de vos doigts;
  • Mon guide de transition, une référence prête à utiliser qui permet aux militaires et à leurs familles de consulter de l’information au sujet du soutien et des services offerts tout au long du processus de transition;
  • L’application Ma transition, qu’il est désormais possible de télécharger dans l’App Store d’Apple et dans Google Play;
  • La Formation améliorée sur la transition, offerte à tous les militaires qui planifient une transition de la vie militaire à la vie civile.

À l’appui de la mise sur pied du Groupe de transition des Forces armées canadiennes, le chef d’état‑major de la défense et la sous‑ministre de la Défense nationale ont lancé l’opération TRANSITION, une directive qui souligne l’importance de la transition dans les Forces et informe ses membres sur les changements immédiats et les mesures qui seront prises au cours des prochaines années afin d’améliorer le processus de transition.

Une des nouveautés qui sera mise en place dans le nouveau processus de transition est de permettre au militaire libéré des Forces armées canadiennes de prendre ses 30 derniers jours de service pour préparer son retour à la vie civile plutôt que de poursuivre jusqu’au dernier jour sa routine habituelle.

Lors d’une rencontre avec des vétérans à Saint-Jean-sur-Richelien, en juin dernier, l’ancien Ombudsman des vétérans, Guy Parent, disait se réjouir de la perspective d’avoir ce Groupe de transition, alliant (enfin!) les ministères des Anciens combattants et de la Défense nationale.

«C’est pas la fin des changements, on veut continuer à faire des changements et on va continuer à faire des changements, des améliorations, au processus de transition», de conclure le brigadier-général Misener, en réponse à une question de 45eNord.ca.