Mise sur cale du troisième navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique

0
Le Premier Maître de 1ière Classe Sylvain Jaquemot, le Contre-amiral Craig Baines, et le Premier Maître de 1ière Classe Derek Kitching
présentent la pièce de monnaie chanceuse avant son incorporation dans la structure du futur NCSM Max Bernays.(MDN)

Un autre jalon important du projet NPEA a été franchi hier avec la mise sur cale du futur Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Max Bernays, le troisième navire de classe Harry DeWolf. La cérémonie traditionnelle a eu lieu au chantier naval d’Irving Shipbuilding à Halifax.

La cérémonie de mise sur cale constitue une étape importante dans la construction d’un navire et inclus l’incorporation d’une pièce de monnaie nouvellement frappée dans la structure d’un navire. Cet honneur est revenu à Mme. Vicki Berg, une soudeuse travaillant au Chantier naval de Halifax. La pièce de monnaie demeurera dans sa structure tout au long de sa vie, afin de lui porter chance.

La pièce de monnaie placée dans le futur NCSM Max Bernays est la 5e dans la série «Champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale» produite par la Monnaie royale canadienne. Elle rend compte de l’intensité de la bataille de l’Atlantique et évoque un sens réel des dangers auxquels s’exposaient ceux qui sillonnaient les mers entre 1939 et 1945. Elle rend aussi hommage à tous les Canadiens qui ont participé à la plus longue campagne de la Seconde guerre mondiale.

La construction du troisième NPEA avance bien. Les deux premiers des trois mégablocs devraient être déplacés au lieu de construction extérieur au niveau du terrain du chantier naval d’Halifax au printemps 2020.

Citations

«La mise sur cale du futur NCSM Max Bernays est une autre étape marquante menant vers la future flotte du Canada. La classe Harry DeWolf améliorera la capacité de la Marine royale canadienne de protéger les intérêts et la sécurité des Canadiens. Il est tout à fait approprié qu’un navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique ait été nommé en l’honneur du premier maître de première classe Max Bernays, un héros renommé pour sa valeur et son dévouement impavide au devoir.», Le vice‑amiral Ron Lloyd, commandant de la Marine royale canadienne

Faits en bref

Une fois qu’il sera prêt et livré à la Marine royale canadienne (MRC), le futur NCSM Max Bernays sera le premier NPEA à joindre les Forces maritimes du Pacifique.

Les NPEA seront en mesure de naviguer dans des mers de glaces ayant jusqu’à un mètre d’épaisseur et permettront de prolonger la présence de la Marine royale canadienne dans l’Arctique. Les Forces armées canadiennes pourront ainsi avoir une connaissance accrue de la situation, et la présence des NPEA contribuera à maintenir la souveraineté du Canada dans le Nord.

Les NPEA seront aussi en mesure d’avoir à leur bord un hélicoptère CH‑148 Cyclone, et ils seront utilisés dans une variété de missions, au pays et partout dans le monde. Les NPEA contribueront aux opérations de surveillance côtière, de recherche et sauvetage, de lutte contre le trafic des drogues, d’aide humanitaire et de secours aux sinistrés, et ils pourront s’intégrer à divers partenaires internationaux.

L’acquisition de six navires augmentera grandement la capacité de la MRC à déployer les NPEA simultanément, au pays ou à l’étranger, et permettra à la Marine d’utiliser sa flotte plus efficacement.

Les commentaires sont fermés.