Trump ordonne la création du US Space Command

55
(Nasa/AFP)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
(Nasa/AFP)

Le président américain Donald Trump fait un pas de plus vers la création pour la guerre spatiale d’une nouvelle branche des Forces armées américaines que son propre secrétaire à la défense juge coûteuse et inutile.

Donald Trump a ordonné mardi au Pentagone de créer un nouveau commandement militaire spécialement en charge de l’espace, pour superviser les activités spatiales du Pentagone.

Le nouveau commandement sera chargé de diriger les opérations spatiales militaires et de développer les techniques et des plans pour la guerre dans l’espace.

Le secrétaire adjoint à la Défense, Pat Shanahan, a expliqué qu’il était «urgent de traiter l’espace en tant que domaine de la guerre et  (que) ce commandement est un pas critique dans cette direction.», déclarant que «Le commandement spatial américain nous permettra d’accélérer nos capacités spatiales afin de défendre nos intérêts nationaux et de dissuader nos adversaires.»

« Cette action», de préciser le secrétaire adjoint, «reflète la valeur des contributions de l’espace à la sécurité nationale, l’évolution des menaces pesant sur les systèmes spatiaux américains et l’importance de dissuader les adversaires potentiels d’attaquer les systèmes spatiaux américains.»

Dans un message adressé au ministre de la Défense Jim Mattis et publié par la Maison Blanche, M. Trump a aussi ordonné au ministère américain de la Défense de recommander la nomination d’un officier de haut rang, un général quatre étoiles, pour superviser ce nouveau « Commandement spatial américain ».

Les responsables du Pentagone ont déclaré qu’ils se mettraient immédiatement au travail pour bâtir ce nouveau commandement, qui sera le 11ème commandement des Forces armées américaines.

Prélude à la création d’une Force spatiale

Mais là où le bât blesse, est que ce nouveau commandement apparaît comme un pas dans la direction de la mise en place de la nouvelle branche des forces armées américaines que M. Trump souhaite créer, la Force spatiale.

Dans un discours prononcé au Centre spatial Kennedy de Cap Canaveral, en Floride, le vice-président Mike Pence a réitéré pour sa part que la Maison-Blanche envisageait ainsi  la création d’une sixième branche des Forces armées américaines d’ici 2020.

Si la création d’un nouveau commandement militaire ne nécessite pas l’approbation du Congrès, la création d’une nouvelle branche militaire, que M. Mattis juge onéreuse et inutile, risque de se heurter à l’opposition du Congrès qui doit approuver son financement.

Le secrétaire à la Défense Jim Mattis, tout en se déclarant favorable à la création d’un nouveau commandement militaire pour l’espace, n’a jamais caché son scepticisme sur la nécessité de créer une Force spatiale telle que celle que souhaite créer Donald Trump.

Dans une lettre au Congrès, il indiquait qu’il ne «voulait pas ajouter un service séparé qui aurait vraisemblablement une conception plus étroite des opérations dans l’espace, voire un esprit de clocher», ajoutant que cela créerait une nouvelle bureaucratie et que ce serait trop coûteux.

Mais l’administration Trump n’a que faire des réticences de ce chef militaire d’expérience, respecté de tous, démocrates comme républicains, et entend bien aller de l’avant avec son projet de création d’une Force de l’espace, projet électoralement rentable parce qu’il permet de faire rêver les Américains.

L’équipe de campagne de Donald Trump pour l’élection de 2020 s’est d’ailleurs déjà emparée du dossier et elle a demandé aux partisans du président de choisir le logo de la prochaine Force spatiale, pour l’imprimer sur des produits promotionnels…

*Avec AFP