Une deuxième saison en demi-teinte pour The Punisher

2786
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Titre original: Marvel’s The Punisher
Date de sortie: 18 janvier 2019 (mondial)
Durée: 13 épisodes de 47 à 58 minutes
Créée par: Steve Lightfoot
Avec: Jon Bernthal, Amber Rose Revah, Ben Barnes

Résumé express

Frank Castle (Jon Bernthal) peut courir, mais il ne peut pas se cacher de ce qu’il est réellement censé être. La saison deux verra Frank dans un territoire trop familier. Billy Russo (Ben Barnes), son ancien frère d’armes, se remet peu à peu du traumatisme crânien infligé par Frank. Ce n’est qu’une question de temps avant que Billy commence à reconstituer les pièces du puzzle. 

Notre avis

L’acteur principal Jon Bernthal l’a dit à plusieurs reprises, les vétérans ont été un véritable modèles pour lui, alors qu’il devait au cours de la première saison (voir notre critique ICI) interpréter cet ancien militaire en proie à la violence du retour à la maison et du choc post-traumatique après une mission.

La saison 2 poursuit et va encore plus loin dans cette douce et amère vision d’un militaire ou un vétéran qui doit dealer avec ses démons intérieurs.

Alors oui, il y a bien sûr de l’action. Oui bien sûr les méchants se font écrabouiller, ratatiner, exploser la face voire même découper (!), pour que Frank puisse aider cette ado qu’il rencontre par hasard dans l’épisode 1 et qui est en difficulté, mais dès que l’on retourne sur l’histoire de Frank et de Billy, ces deux frères d’armes que désormais tout oppose, on découvre les véritables traumas des deux hommes, et leurs douloureux souvenirs.

Si dans les comics Billy qui devient Jigsaw est complètement défiguré, ici, c’est son trauma psychologique et non physique qui est largement exploité. La réinsertion des vétérans dans la société civile est aussi un point important de certains des épisodes.

De long en large et en travers on voit le basculement de Billy vers Jigsaw, malgré ces séances avec une psy.

Mais cette saison 2 (et peut-être la dernière au vu des récentes annulations de Daredevil, Luke Cage et Iron Fist par Netflix) est aussi celle qui montre les ténèbres qui envahissent Frank et son besoin de tuer, de tuer et de tuer. Une des dernières scènes de la saison est d’ailleurs assez… brutale !

Toutefois, comme dans les autres séries Marvel de Netflix, la construction de la saison est classique, prévisible et sens le déjà-vu.

Encore une fois, 13 épisodes qui peuvent par moment paraître long (certains frôlant les 60 minutes), mais un plaisir coupable auquel on peut céder.

À voir sur Netflix dès à présent !