Infanterie 0010 #542 Mélanger ses azimuts

Temps de lecture estimé : < 1 minute

Il est plutôt facile de mélanger ses azimuts et de partir dans la direction totalement opposée de où on est supposé se rendre. Et une fois qu’on s’est rendu compte de nôtre erreur, le moral en prend un coup.

Quand j’étais un flambant pouf. Genre dans mes premières semaines dans le bataillon, les caporaux m’ont emmené dans les secteurs pour me faire pratiquer ma topographie.L’un d’eux m’avait clairement expliqué que si jamais j’étais le guide à l’avant et que je devais annoncer à tout le monde qu’il faut faire demi-tour, et bien que je serais chanceux si je ne reçois pas de coup de pelle en pleine figure.

Parce que comme on dit : « il n’y a rien de pire pour un soldat que de marcher plus loin qu’il ne devrait. »