Les forces spéciales américaines vont tester des dispositifs de vol individuels

199
Temps de lecture estimé : 2 minutes

La réalité rejoint la fiction : les forces spéciales américaines vont tester dès cet été  des dispositifs de vol individuels comme ceux qu’on a vu longtemps au cinéma et dans les comic books.

La réalité rejoint la fiction : les forces spéciales américaines vont tester dès cet été un dispositifs de vol individuel comme ceux qu’on a vu longtemps au cinéma et dans les comic books.

Les dispositifs de vol individuels ont depuis longtemps enflammé l’imagination du public.

On se rappelle James Bond qui échappait ainsi en 1965  aux méchants dans «Thunderball» grâce un «jetpack » . Sans oublier toutes les séries de fiction où on voit un homme s’envoler et parcourir les cieux grâce à ce dispositif.

Aujourd’hui, les dispositifs de vol individuel font l’objet d’un article très sérieux dans le Stars and Stripes, le journal des Forces armées américaines, qui nous prédit des dispositifs fiables et fonctionnels pour très bientôt.

La durée de vol de ces dispositifs était jusqu’ici très limitée, et ils avaient besoin d’un carburant spécial, mais, écrit le Stars and Stripes, les progrès réalisés au cours de la dernière décennie dans la miniaturisation de l’électronique et les alliages de nickel ont toutefois radicalement modifié les technologies clés nécessaires au développement de systèmes de vol individuels pratiques et utiles.

JetPack Aviation, en Californie, s’attend à disposer d’ici la fin de l’été d’un prototype pour les premiers essais en vol qui seront réalisés pour le commandement des opérations spéciales des États-Unis (SOCOM).

Le dispositif, mu par un moteur à turbine, peut atteindre une vitesse supérieure à 200 mph et peut rester en vol pendant plus de 10 minutes. Le carburant Jet-A  dont il a besoin, un kérosène de haute pureté, est quant à lui, facilement disponible.

La société californienne a signé un accord de développement avec le SOCOM en 2016. Depuis lors, elle a formé un Navy SEAL à piloter son «jetpack» et créé un programme de formation rapide des opérateurs de ce système de vol.

JetPack Aviation est la « première et unique entreprise » à faire de la recherche sur  la technologie des réacteurs à réaction pour SOCOM, précise le Stars and Stripes dans son article, citant un communiqué de l’enbtreprise.

« Les utilisations possibles de cette technologie sont toujours en cours d’évaluation », indique le communiqué. « USSOCOM ne discute pas de détails spécifiques ni d’applications potentielles de telles technologies. »

Mais le directeur général de JetPack Aviation, David Mayman, cité par le journal des Forces armées américaines, a déclaré à propos de l’accord de développement: «Nous travaillons avec leurs les membres du SOCOM pour savoir exactement ce dont nos jetpacks auraient besoin pour une véritable mission: endurance, hauteur, vitesse, charge utile, etc. chose. »

Jetpack Aviation doit maintenant répondre à une « longue liste » d’exigences de la SOCOM concernant le prototype militaire de dispositif de vol individuel, notamment la capacité de décoller d’un navire malgré le vent.

L’homme fusée, c’est pour bientôt.