Le lieutenant-colonel Sauvé prend les commandes du Groupement tactique de présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie (PHOTOS)

0

Aujourd’hui, le lieutenant-colonel Steve MacBeth a remis le commandement du Groupement tactique de présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie au lieutenant-colonel Philippe Sauvé.

La cérémonie était présidée par le lieutenant-général Rouleau, commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada, qui a procédé à l’inspection des troupes des différents pays participant au groupement tactique.

Dans le cadre de l’opération REASSURANCE, le lieutenant-colonel Sauvé dirigera au cours des six prochains mois un groupement tactique composé de militaires provenant de neuf pays (Albanie, Canada, Espagne, Italie, Monténégro, Pologne, République tchèque, Slovaquie, Slovénie). Environ 540 membres de l’Armée canadienne en font partie.

Ce groupement tactique fait partie de la brigade d’infanterie des forces terrestres de la Lettonie. Il est basé au camp Adazi, en Lettonie.

Les alliés de l’OTAN avaient décidé en juillet 2016, dans le cadre du Sommet de Varsovie, de renforcer davantage la position de l’Alliance afin de dissuader toute agression possible contre des membres de l’OTAN. L’élément le plus visible du renforcement de cette position de dissuasion et de défense étant l’établissement d’une présence avancée renforcée en Europe centrale et en Europe de l’Est.

L’OTAN a déployé quatre tels groupements tactiques dans les pays baltes et en Pologne. Ces groupements tactiques démontrent la force de l’alliance de l’OTAN et vise à prévenir le conflit et à assurer la stabilité dans la région.

Lors d’une interview avec 45eNord.ca quelques minutes avant de monter dans l’avion amenant les premières troupes de Québec à Riga, le lieutenant-colonel Sauvé expliquait qu’il allait suivre de près l’activité des trolls russes sur les réseaux sociaux.

«On ne contrôle pas la désinformation, indiquait-il d’entrée de jeu. Les adversaires de l’OTAN vont dire ce qu’ils veulent dire et nous on s’assure que les soldats canadiens sont dans une bonne posture pour comprendre comment utiliser les médias sociaux pour ne pas faciliter la désinformation de l’ennemi. Et en même temps, s’il y a de la désinformation, nous, on a des gens qui portent attention à cela et s’il y a lieu on va répliquer avec de l’information crédible et vraiment expliquer ce que l’on fait sur la mission».

En 2016, le ministre des Affaires étrangères du Canada de l’époque, Stéphane Dion, avait annoncé que le Canada maintiendra la présence de son bataillon en Lettonie tant que Moscou sera «faiseur de troubles».

Conférence de presse du premier ministre Justin Trudeau, lors du sommet 2018 de l’OTAN, à Bruxelles, le 12 juillet 2018. (PMO)

Puisque le situation internationale ne s’est pas améliorée entre-temps, en juillet 2018, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que le Canada allait renouveler sa contribution à la présence avancée renforcée de l’OTAN en prenant part à l’opération REASSURANCE pendant quatre années de plus, soit d’avril 2019 à mars 2023.

Le Canada continuera de diriger le groupement tactique de l’OTAN en Lettonie en tant que pays-cadre.

Les commentaires sont fermés.