Op Impact: le Canada rapatrie son avion ravitailleur CC-150 Polaris

36
L'avion ravitailleur CC-150 Polaris (Forces.ca)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
L’avion ravitailleur CC-150 Polaris (Forces.ca)
Après avoir ravitaillé la mission pendant plus de quatre ans, le ravitailleur aérien CC-150 Polaris a effectué sa dernière sortie dans le cadre de l’opération Impact hier en soutien à la coalition mondiale contre Daech.

Le contre-amiral Brian Santarpia a annoncé que les Forces canadiennes rapatrieront samedi l’avion de ravitaillement en vol Polaris, mettant ainsi fin à l’une des plus longues contributions du Canada à la guerre contre le groupe armé État islamique.

Le 15 février 2016, les Forces armées canadiennes avaient mis fin à leurs frappes aériennes en Irak et en Syrie et, le 11 novembre 2017, l`avion de reconnaissance CP-140 Aurora avait effectué, lui, sa dernière sortie dans le cadre de l’opération IMPACT.

Le contre-amiral a expliqué que la décision de rapatrier à son tour le Polaris avait été prise en consultation avec les alliés et qu’elle reposait sur une combinaison de facteurs, notamment une diminution du nombre de missions de la coalition en Syrie et en Irak.

Cette décision reflète également la nature changeante du rôle du Canada dans la coalition, qui a évolué vers la formation des forces de sécurité irakiennes, a-t-il précisé.

Le premier avion ravitailleur Polaris des Forces canadiennes était arrivé au Koweït en octobre 2014 pour soutenir les frappes aériennes et les missions de reconnaissance contre Daech en Irak et plus tard en Syrie.

Pendant son affectation à l’opération IMPACT, il a assuré des services de ravitaillement en vol pour permettre aux aéronefs de la coalition :

  • D’atteindre les zones d’opérations;
  • De rester dans les airs pendant plus longtemps;
  • D’offrir un soutien aérien efficace aux forces de sécurité irakiennes.
     

Depuis 2014, le Polaris a effectué :

  • 1 166 sorties
  • Pour plus de 7 050 heures de vol
  • En livrant 65 950 200 livres de carburant aux aéronefs de la coalition

Malgré le départ du Polaris, le Canada continuera de jouer un rôle important dans la lutte contre Daech, notamment avec deux avions de transport Hercules, du personnel médical, plus de 200 formateurs et des dizaines de soldats des forces spéciales.


«Le travail de la coalition a porté fruit. Les Forces armées continuent de travailler avec ses partenaires dans la région pour établir des conditions de stabilité et de sécurité», écrit le ministère canadien de la Défense sur son site.


«Le Canada joue un rôle important en Irak aux côtés de ses partenaires. Les efforts des FAC à l’appui de la coalition mondiale permettent de renforcer les capacités des forces de sécurité irakiennes. Ces efforts aident l’Irak à assurer à long terme la sécurité de son territoire et de ses citoyens.»