Les Alouettes de Montréal changent d’identité mais n’oublient pas le 425e escadron

164
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Entre modernité et histoire, le nouveau logo des Alouettes de Montréal. (Alouettes de Montréal)

Alors qu’une nouvelle page se tourne et s’ouvre en même temps pour l’équipe de football des Alouettes de Montréal, leur nouvelle identité continue de rendre hommage à un escadron de la 3e Escadre Bagotville.

C’est à la Société des Arts Technologiques qu’a été dévoilé vendredi soir la nouvelle identité des Alouettes de Montréal.

Il faut savoir que l’origine du nom de l’équipe montréalaise de la Ligue canadienne de football provient de l’escadron 425, qui était la première escadrille canadienne-française de l’Aviation royale canadienne, alors que la majorité des membres de la flotte étaient unilingues anglophones.

Fondée en 1942, l’escadron 425 a rapidement surnommé «Alouettes» en l’honneur à cet oiseau natif des tribus gauloises réputé pour sa grande ténacité et pour ses vols en très haute altitude. L’unité a remporté plus de 190 décorations pour la défense de son pays lors de la Seconde Guerre mondiale.

C’est en 1946, au retour des troupes, que le Club de Football les Alouettes de Montréal a vu le jour. L’équipe et les militaires sont donc intimement liés par l’Histoire.

Un M, un avion et un oiseau. (Alouettes de Montréal)

Ce nouveau logo de l’équipe, dévoilé vendredi 1er février, représente donc trois choses : le M de Montréal, un avion pour rendre hommage au 425e escadron d’appui tactique et un oiseau (l’alouette).

Ce choix d’oiseau comme emblème tant pour le 425e escadron que pour l’équipe de football n’est pas innocent ou anodin, puisque l’alouette est un symbole associé à la résistance du français.