HUMOUR | Le Ministère de la Défense annonce une politique d’entraînement pacifiste

18
Temps de lecture estimé : 2 minutes

À la suite de nombreuses critiques soulignant l’incompatibilité des valeurs militaires et celles, plus progressistes, des jeunes milléniaux, les Forces armées canadiennes ont décidé de tenter le tout pour le tout afin de recruter des candidats représentant la société canadienne.

Un tout nouveau programme d’entraînement a été mis en place pour ceux qui désirent joindre les Forces mais ne le faisaient pas parce qu’ils ne veulent pas se faire crier après.

Cette toute nouvelle stratégie de recrutement vise essentiellement les jeunes pacifistes qui veulent faire une différence dans le monde mais refusent d’aller ‘’à la guerre’’.

De fait, de nouveaux contrats ‘’sans obligation de tuer’’ seront offerts aux citoyens canadiens. Ces derniers seront affectés à une nouvelle unité intitulée KA (Kalinours Action) dont l’objectif sera d’assurer la paix sociale à travers l’exportation de safe-spaces dans les zones plus à risque d’être chauvines.

Le Major Pacemaker nous explique: ‘’ Le recrutement au pays fait face à de nouveaux défis avec l’avènement de la génération Snowflake. Nous avons décidé de créer une nouvelle unité dont les objectifs s’harmoniseront avec les valeurs des milléniaux. J’en profite pour annoncer le déploiement prochain de la KA le long de la frontière mexico-américaine, ou nos soldats délivrerons de l’aide humanitaire sous la forme de support psychologique, de Tim Horton et de cannabis. Nous espérons que les travailleurs de l’immigration seront plus enclins à être ouvert d’esprit s’ils sont entendus.’’

‘’Nous espérons faire des Forces armées canadiennes le fer de lance du progrès social dans le monde. Certaines études scientifiques ont démontré que de réagir de manière passive-agressive face aux conflits permet de diminuer la violence en milieu opérationnel.’’

Sur les réseaux sociaux, la nouvelle politique semble très populaire. On peut recenser 1291 occurrences de #I’mgoingintoo et #Snowflake4change sur Instagram. Plusieurs vlogueurs ont commenté; l’un d’entre eux affirmant: ‘’J’étais offensé de constater que je ne pouvais pas toujours transporter avec moi mon safe-space. Maintenant, ce sera ma mission de rendre le monde plus inclusif.’’

Pour rendre le tout plus alléchant, chaque nouvelle recrue se verra remettre une médaille à l’enrôlement.

Enfin, la cérémonie d’assermentation sera désormais appelée cérémonie de félicitations.

Un nouveau filtre Snapchat à réalité augmentée permet de se voir en uniforme, avec la médaille offerte à l’enrôlement. En dépit du fait que cette mesure soit fort populaire face à la nouvelle génération de future recrue, elle a causé un tollé au sein des membres actuels des FAC.

Sous le couvert de l’anonymat, plusieurs membres actifs ont confié avoir le sentiment que distribuer des médailles de cette façon diminue la valeur de celles qui ont été obtenu au combat.

Les débats faisaient rage sur les réseaux sociaux, avec certains jeunes affirmant que si les membres actifs trouvent injuste que les nouvelles recrues reçoivent une décoration, c’est parce qu’ils sont jaloux de n’avoir pas reçu de médaille à l’enrôlement. Un blogueur anonyme a offert une solution facile à cet argument intergénérationnel: tous les membres des FAC devraient recevoir une médaille pour les récompenser de leur service, et ce, peu importe la durée de celui-ci!