Infanterie 0010 #547 Les «princesses» et les «Sani-John»

Temps de lecture estimé : < 1 minute

Je vais dire comme un sergent a dit une fois quand j’étais pouf : « Des fois je rentre dans une toilette chimique pis je me dis que y a du monde chez qui j’irais pas chier chez eux. » D’une certaine façon on appel ça des « princesses ».

Bien sûr que c’est platte et désagréable de poser ses fesses sur un siège de toilette congelé, mais c’est ça ou s’accroupir en forêt. Et plusieurs de ces « princesses » trouvent des manières de faire leur numéro 2 sans toucher le bol. Genre en s’accroupissant avec un pied de chaque côté du siège ou je ne sais quoi. Résultat, certains manque le trou et disons que ça fait pas mal plus salaud que de la bonne vieille manière.

Le pire c’est qu’il y a des petits trucs pour être légèrement plus confortable. Comme s’asseoir 5 minutes, tout habillé, sur le siège pour le réchauffer. Ou mettre du papier toilette sur tout le bord. Mais bon, certains « 22 » ont de la misère à faire un exercice sans leurs réseau Wi-fi, alors tout le reste est un enfer pour eux.