La Pologne achète aux États-Unis des lance-roquettes pour 414 millions $

Temps de lecture estimé : < 1 minute
Le HIMARS en action. (Lockheed Martin)
La Pologne doit signer mercredi avec les États-Unis un contrat d’achat de lance-roquettes mobiles HIMARS pour 414 millions de dollars, a annoncé dimanche le ministre polonais de la Défense Mariusz Blaszczak.

Le contrat qui portera sur 20 lance-roquettes montés sur des camions avec les munitions « augmentera de façon significative les capacités militaires de l’armée polonaise », a déclaré à la presse le ministre.  

Les lance-roquettes, dont la portée s’étend de 70 à 300 kilomètres, sont produits par le géant américain Lockheed Martin et doivent être livrés à la Pologne d’ici 2023.  

Le système HIMARS est actuellement utilisé par les États-Unis et 18 autres pays.  

La Pologne a acheté début 2018 pour 4,75 milliards de dollars le système antimissile américain Patriot, destiné à renforcer sa défense anti-aérienne.

Le gouvernement conservateur polonais multiplie des efforts auprès de Washington pour qu’une base américaine soit installée sur le sol polonais, où des soldats américains stationnent déjà par rotations dans le cadre des opérations de l’OTAN.

Pour la Pologne, qui se sent menacée par la Russie, en particulier depuis l’annexion en 2014 de la péninsule ukrainienne de Crimée, l’installation d’une base américaine sur son sol rendrait le pays inattaquable.

La Pologne accueille mardi et mercredi à Varsovie une conférence sur la « sécurité au Moyen-Orient » organisée par les États-Unis en présence notamment du vice-président américain Mike Pence, du secrétaire d’État Mike Pompeo ainsi que de Jared Kushner et de Jason Greenblatt, proches conseillers du président Trump, ainsi que du premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou.