La Marine royale canadienne en mission en Afrique de l’Ouest

Les navires de défense côtière NCSM Kingston et Shawinigan déploient pour l'Op PROJECTION Afrique de l’Ouest pour renforcer les capacités des partenaires, promouvoir la sécurité maritime et favoriser les relations dans la région du golfe de Guinée. Ici, le NCSM Kingston.(Twitter/@opérationsFC)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Les navires de défense côtière NCSM Kingston et Shawinigan déploient pour l’Op PROJECTION Afrique de l’Ouest pour renforcer les capacités des partenaires, promouvoir la sécurité maritime et favoriser les relations dans la région du golfe de Guinée. Ici, le NCSM Kingston.(Twitter/@opérationsFC)
Les NCSM Kingston et Shawinigan, deux navires de défense côtière (NDC), doivent arriver en Afrique de l’Ouest le 23 février. Les navires ont quitté Halifax en janvier 2019 et achèvent leur traversée de l’Atlantique vers la région du golfe de Guinée en Afrique de l’Ouest, où ils mèneront l’opération PROJECTION.

Le déploiement comprend des engagements avec les pays d’Afrique de l’Ouest pour renforcer les capacités des partenaires, promouvoir la sécurité maritime et favoriser les relations dans la région du golfe de Guinée grâce à des rencontres avec des intervenants et des activités de relations communautaires.

Pendant leur déploiement, les NCSM Kingston et Shawinigan, ainsi qu’un détachement du Groupe des opérations tactiques navales (GOTN) et qu’une équipe de mentorat du Centre des opérations maritimes (COM) participeront également à OBANGAME EXPRESS 2019 (OE19), du 9 au 22 mars 2019. Dirigé par les forces navales des États-Unis en Afrique, OE19 vise à améliorer la collaboration entre les pays participants afin d’accroître la sécurité et la sûreté maritimes dans le golfe de Guinée. Le GOTN collaborera avec des partenaires régionaux pour renforcer les capacités des partenaires en matière d’opérations d’interdiction maritime.

De plus, du 31 mars au 4 avril 2019, les navires participeront à PHOENIX EXPRESS (PE19), avec une équipe de mentorat du Centre des opérations maritimes. Ce rassemblement a comme but d’améliorer la coopération régionale, d’accroître la connaissance de la situation dans le domaine maritime, de peaufiner les méthodes de mise en commun de l’information et les capacités opérationnelles afin de renforcer les efforts visant à promouvoir la sûreté et la sécurité dans la mer Méditerranée.

Citations

« C’est la troisième année consécutive que la Marine royale canadienne se rend en Afrique de l’Ouest et nous allons continuer de faire fond sur les réussites de nos déploiements précédents. En mer et à terre, nos marins appuieront les intérêts nationaux canadiens dans la région. Ils travailleront avec des partenaires mondiaux pour promouvoir la stabilité régionale, renforcer les capacités de nos partenaires africains et continuer à améliorer les relations tissées au cours des trois dernières années. Ce sera une expérience exceptionnelle pour nos marins, car ils feront découvrir un peu du Canada à nos amis de l’autre côté de l’Atlantique. »

— Le contre-amiral Craig Baines, commandant de la composante maritime

Faits en bref

  • Les visites portuaires effectuées par le NCSM Kingston et le NCSM Shawinigan en Afrique de l’Ouest visent à améliorer la coopération entre les pays participants afin d’accroître la sécurité et la sûreté maritimes dans le golfe de Guinée. Ces visites comprennent des interactions avec les marines de nos partenaires africains, ainsi que des activités d’engagement des intervenants et de relations communautaires. Les visites portuaires sont programmées pour inclure :
    • Abidjan, Côte d’Ivoire;
    • Cotonou, Bénin;
    • Lomé, Togo;
    • Takoradi, Ghana;
    • Dakar, Sénégal.
  • Le GOTN comprend des équipes spécialement formées et prêtes à faire face à diverses menaces dans des environnements maritimes à haut risque. Ces équipes montent à bord de frégates de la classe HALIFAX et de navires de défense côtière de la classe KINGSTON et peuvent également être déployées à terre dans le cadre d’opérations. Les équipes sont prêtes à mener des inspections et des recherches de cargaisons illégales, mais elles sont également formées pour le combat corps à corps, l’identification d’engins explosifs improvisés, le combat rapproché et le tir tactique.
  • OBANGAME EXPRESS 19 se déroulera dans le golfe de Guinée et regroupera de nombreux pays africains partenaires et des forces supplémentaires, notamment l’Angola, la Belgique, le Bénin, le Brésil, le Cameroun, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, le Danemark, l’Espagne, la France, le Gabon, l’Allemagne, le Ghana, la Guinée, le Liberia, le Maroc, les Pays-Bas, le Nigeria, la Norvège, le Portugal, la République démocratique du Congo, Sao Tomé, le Sénégal, la Sierra Leone, les États-Unis, le Royaume-Uni, le Togo et la Turquie.
  • PHOENIX EXPRESS 19 se déroulera dans la mer Méditerranée occidentale, y compris les eaux territoriales des pays d’Afrique du Nord. Il mettra à l’épreuve les capacités des forces maritimes nord-africaines, européennes et américaines à faire face à la migration irrégulière et à lutter contre le trafic illicite et la circulation de biens et de matériels illégaux. De plus, les forces participantes s’efforceront de mettre en pratique les procédures de recherche et de sauvetage en cas d’urgence pour venir en aide aux navires en détresse. Parmi les pays participants, on compte l’Algérie, le Canada, la Grèce, l’Italie, la Libye, Malte, le Maroc, la Mauritanie, l’Espagne, la Tunisie et les États-Unis.