Le NCSM Regina et l’Astérix partent en déploiement en Asie‑Pacifique et au Moyen-Orient

134
Temps de lecture estimé : 3 minutes
L’Astérix lors de son voyage inaugural de Québec à Halifax le 25 décembre 2017. (Archives/Groupe CNW/Chantier Davie Canada Inc.)
Le NCSM Regina, accompagné du navire de ravitaillement Asterix, a quitté aujourd’hui son port d’attache à Esquimalt en vue d’un déploiement dans les régions de l’Asie‑Pacifique et du Moyen-Orient.

En premier lieu, dans le cadre de l’opération PROJECTION, le NCSM Regina collaborera avec des marines partenaires et établira des rapports avec les dirigeants clés, afin d’améliorer la coopération militaire et les partenariats à l’appui des efforts diplomatiques du Canada dans la région.

En mars 2019, les navires passeront à l’opération ARTEMIS, en soutien à la Force opérationnelle multinationale 150 (CTF 150) dirigée par le Canada. La CTF 150 fait partie de la Force maritime multinationale, une coalition de 33 pays partenaires œuvrant pour la stabilité et la sécurité dans les eaux internationales des régions du Moyen‑Orient. Elle travaille pour dissuader et empêcher les organisations terroristes d’utiliser la haute mer pour se livrer à la contrebande d’armes, de marchandises illégales et de stupéfiants, tout en assurant la sécurité des navires marchands qui empruntent certaines des voies de navigation les plus occupées au monde.

Une fois leur soutien à l’opération ARTEMIS terminé, les navires reviendront à l’opération PROJECTION pour le reste de leur déploiement et continueront leur engagement dans la région Asie‑Pacifique.

Le déploiement du NCSM Regina représente le troisième déploiement canadien dans la région Asie‑Pacifique pour l’opération PROJECTION après le déploiement du NCSM Calgary d’août à décembre 2018. Ces déploiements contribuent à la présence persistante de la Marine royale canadienne dans la région Asie‑Pacifique.

Il est à noter que ce départ marque aussi le troisième déploiement opérationnel d’un hélicoptère CH-148 Cyclone et le premier d’un autre Cyclone appartenant à la Flotte du Pacifique.

Citations

« L’équipage du NCSM Regina se prépare à ce déploiement depuis plusieurs mois et j’ai pleinement confiance en sa capacité d’aller travailler avec nos partenaires à l’étranger. Le NCSM Regina poursuivra l’excellent travail que les autres navires ont accompli avant lui; il continuera de confirmer notre engagement à maintenir une présence maritime dans ces régions hautement stratégiques. »

— Contre-amiral Craig Baines, commandant du Commandement de la composante maritime 

« L’équipage du NCSM Regina a hâte de montrer son efficacité en mer durant l’opération PROJECTION et l’opération ARTEMIS. Je suis vraiment fier de tout le travail qu’elle a accompli durant les préparatifs. Nous savons aussi que le succès ne peut être remporté sans le soutien de nos familles, qui ont aussi été occupées à préparer notre départ. Je suis très reconnaissant des efforts qu’elles feront durant notre déploiement, qui vise à assurer une présence du Canada dans ces régions. »

— Capitaine de frégate Jacob French, commandant du NCSM Regina

Faits en bref

  • La Marine royale canadienne a une longue histoire de déploiements partout dans le monde, en temps de paix comme en temps de conflit. Dans Protection, Sécurité, Engagement, la politique de défense du Canada, il est écrit que les forces navales du Canada travaillent autant de façon indépendante qu’à l’appui des missions de ses alliés et de ses partenaires. Durant l’opération PROJECTION et l’opération ARTEMIS, elles aident à promouvoir la sécurité et la stabilité dans la région.
  • Les marins professionnels et hautement qualifiés du NCSM Regina sont bien préparés à surmonter les défis qui se présenteront durant ce déploiement. Le NCSM Regina offrira des capacités robustes, tout en collaborant avec les marines de nos alliés et de nos partenaires afin de renforcer les partenariats internationaux et la stabilité dans les régions de l’Asie‑Pacifique et du Moyen-Orient.
  • Le NCSM Regina est une frégate de la classe Halifax. Ces frégates sont équipées d’un grand nombre de capteurs et d’armes de lutte anti-sous‑marin et antinavire, qui viennent compléter leur imposante capacité de lutte antiaérienne. La combinaison de ces armes et capteurs, en plus des systèmes de lutte contre les avaries et de commande des machines à la fine pointe de la technologie, fait en sorte que ces navires sont parmi les plus perfectionnés au monde.
  • Les frégates de la classe Halifax du Canada ont été déployées fréquemment pour répondre à un large éventail d’enjeux de sécurité nationale et internationale, y compris des menaces terroristes, l’exploitation illégale de ressources, des infractions relatives à la pollution et à la pêche, le trafic de stupéfiants et l’immigration illégale. Elles ont aussi contribué à l’affirmation de la souveraineté du Canada, offert de l’aide humanitaire et du secours aux sinistrés, soutenu des opérations de recherche et sauvetage, et défendu les valeurs et intérêts généraux du Canada à l’étranger.
  • Le NCSM Regina sera soutenu par l’unité de ravitaillement maritime (URM) de l’Astérix.
  • L’URM opère à partir du Navire à moteur (NM) Astérix, une solution commerciale à court terme engagée à contrat pour une durée de cinq ans pour offrir du soutien essentiel en matière de ravitaillement en mer et constituer un pont viable jusqu’à l’arrivée des deux nouveaux navires de soutien interarmées de classe Protecteur de la MRC.