Les ministres Freeland et Sajjan concluent leur visite à New York dans le cadre d’une conférence sur le maintien de la paix de l’ONU

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, et le ministre de la Défense nationale, Harjit S. Sajjan, ont conclu le 30 mars une visite New York dans le cadre de la Conférence ministérielle des Nations Unies sur le maintien de la paix. (Twitter/@Canada)NU)
Temps de lecture estimé : 5 minutes
La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, et le ministre de la Défense nationale, Harjit S. Sajjan, ont conclu le 30 mars une visite New York dans le cadre de la Conférence ministérielle des Nations Unies sur le maintien de la paix. (Twitter/@Canada)NU)

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, et le ministre de la Défense nationale, Harjit S. Sajjan, ont conclu aujourd’hui une visite fructueuse à New York dans le cadre de la Conférence ministérielle des Nations Unies sur le maintien de la paix.

On sait déjà depuis hier que le Canada, malgré l’appel de l’ONU, est resté ferme dans sa décision de ne pas prolonger pas sa mission de maintien de la paix au Mali.

Les huit hélicoptères canadiens et 250 militaires au Mali doivent cesser leurs opérations le 31 juillet prochain, après une année d’opérations, même si leurs remplaçants roumains ne seront pas prêts à assumer leurs fonctions avant la mi-octobre.

Toutefois, le Canada a annoncé à New York de nombreux investissements et les deux ministres canadiens ont fait des interventions remarquées.

Le Canada s’est engagé à une contribution de 45,37 millions de dollars du Canada en nouveaux fonds pour appuyer les opérations de paix de l’ONU dans le but d’assurer la participation significative des femmes en uniforme aux opérations de paix, de renforcer la capacité de l’ONU de tenir compte des considérations liées à l’égalité des genres dans la conception et la conduite des opérations de paix, et d’appuyer la mise en œuvre du programme Action pour le maintien de la paix, notamment grâce à de la formation novatrice.

Le Canada a aussi annoncé de nouveaux investissements dans les efforts de prévention des conflits, de médiation et de consolidation de la paix de l’ONU dans des pays qui s’efforcent de créer les conditions propices à l’établissement d’une paix durable et inclusive, notamment la Colombie, la République démocratique du Congo, Haïti, le Mali, le Soudan du Sud et le Yémen. Ces nouveaux investissements s’ajoutent aux plus de 100 millions de dollars que le Canada a versés pour appuyer les opérations de paix et les efforts de consolidation de la paix de l’ONU depuis 2016. Ils renforcent aussi les engagements pris par le Canada à la réunion ministérielle de l’ONU sur le maintien de la paix, à Vancouver en 2017.

Lors de sa visite à New-York pour la conférence sur le maintien de la paix de l’ONU, la ministre Freeland s’est aussi exprimée le 28 mars, lors d’un débat ouvert du Conseil de sécurité des Nations Unies sur le terrorisme, soulignant la menace que constituent le suprémacisme blanc et l’islamophobie. Elle a également participé au lancement du Fonds de l’Initiative Elsie pour la participation des femmes en uniforme aux opérations de paix et annoncé que le Canada verserait une contribution de 15 millions de dollars au Fonds.

« Si l’on part du principe que les personnes affectées par un problème devraient être incluses dans sa résolution, les femmes formeraient alors la majorité des gardiens de la paix. » , a d’ailleurs souligné Angelina Jolie, Envoyée spéciale pour les réfugiés et, dans son discours d’ouverture du sommet, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a félicité le Canada d’être le chef de file d’une initiative visant à accroître le nombre de femmes chargées du maintien de la paix déployées dans le monde.

Le 29 mars, le ministre Sajjan a pour sa part fait une déclaration nationale à la Conférence ministérielle, mettant l’accent sur le nouveau financement accordé par le Canada aux opérations de maintien de la paix, sur les travaux en faveur du Programme sur les femmes, la paix et la sécurité, sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre des capacités militaires essentielles (notamment à la mission de l’ONU au Mali) et sur le leadership exercé dans le cadre de l’application des Principes de Vancouver.

Les deux ministres ont également tenu des réunions bilatérales avec leurs homologues, ainsi qu’avec de hauts fonctionnaires de l’ONU, pendant leur séjour à New York.

Citations

« Les besoins en matière d’opérations internationales de maintien de la paix n’ont jamais été aussi grands que maintenant. Les réunions et les conversations qui se sont déroulées cette semaine ont été une occasion importante de faire progresser les priorités de la réunion que le Canada a tenue à Vancouver en 2017. L’objectif du Canada est de rendre les opérations de paix plus efficaces, notamment en assurant la participation significative des femmes à tous les aspects des opérations de paix de l’ONU. »

Chrystia Freeland, ministre des Affaires étrangères

« Cette réunion représente pour le Canada l’occasion de tirer parti de l’impulsion qu’il a générée à la Réunion de Vancouver en 2017 et démontre son engagement ferme à l’égard des missions de maintien de la paix des Nations Unies. L’engagement du Canada met en évidence sa détermination à collaborer avec les partenaires en vue de renforcer les missions de maintien de la paix des Nations Unies au moyen de contributions concrètes et d’approches novatrices. »

Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale

Faits en bref

  • Le Canada a été l’hôte de la Réunion de 2017 des ministres de la Défense sur le maintien de la paix des Nations Unies, qui s’est tenue les 14 et 15 novembre 2017 à Vancouver, en Colombie-Britannique.
  • À Vancouver, le gouvernement du Canada a pris une série d’engagements conjoints, dont un certain nombre portaient sur les capacités militaires, policières et civiles conçues pour appuyer les opérations de maintien de la paix des Nations Unies. Le Canada respecte ces engagements.
  • À Vancouver, le Canada a lancé l’Initiative Elsie pour la participation des femmes aux opérations de paix, ainsi que les Principes de Vancouver sur le maintien de la paix et la prévention du recrutement et de l’utilisation des enfants-soldats.
  • Dans le cadre de l’Initiative Elsie, le Canada s’est associé aux Forces armées du Ghana et au service de police de la Zambie pour fournir de la formation et une assistance technique bilatérale. Il a aussi collaboré avec l’ONU à la conception et au lancement du Fonds de l’Initiative Elsie pour la participation des femmes en uniforme aux opérations de paix, qui appuiera le déploiement de femmes mieux formées et mieux qualifiées comme militaires et policières de maintien de la paix en uniforme.
  • Depuis la promulgation des Principes de Vancouver en 2017, près de 80 pays ont adopté ces principes. Le Canada a également dirigé un processus collaboratif afin d’élaborer des directives de mise en œuvre pour aider les États membres à appliquer les Principes de Vancouver.
  • En janvier 2019, le Canada a organisé, de concert avec l’Éthiopie, la troisième rencontre préparatoire sur les femmes, la paix et la sécurité à Addis-Abeba. Cette réunion visait à appuyer la tenue d’une conférence ministérielle fructueuse sur le maintien de la paix de l’ONU en 2019, et à faire collectivement progresser l’initiative Action pour le maintien de la paix de l’ONU.