Le Canada ne prolongera pas sa mission de maintien de la paix au Mali

0
Marc-André Blanchard, Harjit Sajjan et Chrystia Freeland, lors du sommet des Nations Unies sur les missions de paix, à New York, le 29 mars 2019. (@CanadaONU/Twitter)
La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a annoncé que le gouvernement fédéral ne prolongerait pas sa mission de maintien de la paix au Mali, malgré l’appel des Nations Unies à rester quelques mois supplémentaires.

Les huit hélicoptères canadiens et 250 militaires au Mali doivent cesser leurs opérations le 31 juillet prochain, après une année d’opérations.

Toutefois, leurs remplaçants roumains ne seront pas prêts à assumer leurs fonctions avant la mi-octobre.

L’ONU a donc officiellement demandé au Canada, le mois dernier, dans une lettre, de rester jusqu’au 15 septembre au moins pour éviter une interruption dans la fourniture des évacuations aéromédicales qui pourraient sauver les vies de Casques bleus de la MINUSMA blessés.

Lors d’une téléconférence avec les médias, depuis New York, alors qu’elle participait à un important sommet sur le maintien de la paix, Mme Freeland n’a pas expliqué pourquoi le Canada refuse d’étendre la mission, sauf pour dire que le gouvernement respecte son engagement envers les Canadiens, l’ONU et ses alliés.

«Nous avons dit que nous serions au Mali pendant un an et c’est un engagement que nous allons respecter», s’est-t-elle contentée de dire.

Dans son discours d’ouverture du sommet, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a félicité le Canada d’être le chef de file d’une initiative visant à accroître le nombre de femmes chargées du maintien de la paix déployées dans le monde.

Le Canada s’est en effet engagé à verser 15 millions de dollars au fonds de l’Initiative Elsie, qui fait partie d’un ensemble d’engagements financiers totalisant plus de 45 millions de dollars au titre des programmes des Nations Unies et des missions de maintien de la paix.

La force opérationnelle aérienne Mali, elle, continue son travail et a effectué huit évacuation médicales au cours de ses huit premiers mois de services. Tout récemment, c’est en appui à la force française BARKHANE, que plusieurs hélicoptères se sont déployés pour venir en aide à des soldats blessés.

Les commentaires sont fermés.