Un contrat de 57 millions $ à Rheinmetall pour «Garder les Forces armées canadiennes branchées»

79
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le ministère de la Défense nationale a annoncé aujourd’hui l’attribution d’un contrat de soutien en service (SES) pour aider à maintenir et à renforcer les systèmes de communication et d’information dont dépend l’Armée canadienne pour informer et diriger les opérations terrestres.

Un contrat de soutien et service (SES) du matériel de renseignement, surveillance, acquisition d’objectifs et reconnaissance (ISTAR) a été attribué à Rheinmetall Canada pour une valeur de 57,49 M$.

Ce système prend en charge les composants et les logiciels ISTAR qui assurent des échanges de données sans difficulté entre l’équipement de « détection » et de collecte de renseignements, tels que les véhicules aériens télépilotés ou les radars au sol, et le système de commandement terrestre, contrôle, communications, informatique, renseignement, surveillance et reconnaissance (C4ISR).

Il s’agit de l’un des quatre contrats appuyant le système de C4ISR. Ce dernier est un système tactique hautement intégré composé de nombreux sous-systèmes de capteurs, de communication, de réseautage et de gestion de l’information. Il fait partie de tous les véhicules de l’Armée canadienne, de toutes les plates-formes d’armement et de tous les quartiers généraux afin d’aider à coordonner et à mener des opérations modernes. Ce système est aussi composé de plusieurs composants matériels, logiciels et microprogrammés, et agit essentiellement comme système nerveux central des forces déployées.

Le contrat soutiendra environ 50 emplois hautement spécialisés au Canada.

Citations

« L’une de nos principales priorités est de fournir à nos femmes et à nos hommes en uniforme ce dont ils ont besoin pour faire le travail important que nous leur demandons. Ce contrat permettra de s’assurer que les commandants peuvent recevoir de l’information à partir d’équipements clés comme des radars au sol, ainsi que des systèmes de guerre électronique et d’aéronefs pilotés à distance afin qu’ils puissent prendre des décisions opportunes pour assurer le succès opérationnel. Le contrat soutiendra également 50 emplois au Québec et en Ontario. »

– Le ministre de la Défense nationale, Harjit S. Sajjan

Faits en bref
  • Au mois de novembre 2017, une demande de propositions a été lancée pour le contrat de soutien ISTAR. Le 19 octobre 2018, le contrat a été attribué à Rheinmetall Canada.
  • La durée du contrat est de cinq ans.
  • Le contrat de soutien ISTAR est l’un des quatre contrats de SES du système de C4ISR. Ensemble, ces contrats fournissent des services essentiels qui comprennent des travaux techniques qui touchent au matériel et au logiciel, la résolution de problèmes logiciels, la correction de tout problème lié à l’équipement ainsi que l’analyse et le maintien de l’état du système. Le SES prend également en charge l’équipement spécifique du système de C4ISR comme les radios.