Trois nouveaux honneurs de bataille pour le Régiment de la Chaudière

0
La cérémonie d’octroi de trois nouveaux honneur de bataille samedi 9 mars s’est déroulée sous la présidence d’honneur de Monsieur Ghislain Picard, Chef de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador et du brigadier-général Jocelyn Paul, commandant de la 4e Division au Canada.((Soldat Kevin Turgeon & Matelot 1 Marilou Villeneuve-Last, Services d’imagerie Valcartier Svc Ops GS 2 Div CA))
Le Régiment de la Chaudière a célébré l’octroi de trois nouveaux honneurs de bataille sur son drapeau régimentaire lors d’une parade qui a eu lieu dans la salle des congrès du Georgesville à St-Georges de Beauce le samedi 9 mars 2019.

Le Régiment de la Chaudière a célébré l’octroi de trois nouveaux honneurs de bataille sur son drapeau régimentaire lors d’une parade qui a eu lieu dans la salle des congrès du Georgesville à St-Georges de Beauce le samedi 9 mars 2019.

Ces honneurs de bataille sont la Défense du Canada 1812-1815, Châteauguay et Afghanistan.

La cérémonie s’est déroulée sous la présidence d’honneur de Monsieur Ghislain Picard, Chef de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador et du brigadier-général Jocelyn Paul, commandant de la 4e Division au Canada. Une importante délégation des Premières nations et de la Nation Métis au Québec étaient présents, tout comme à l’époque, lorsqu’ils ont combattu aux côtés des ancêtres du Régiment. Des représentants des Voltigeurs de Québec étaient également au rendez-vous pour commémorer les honneurs de bataille communs en mémoire des Voltigeurs canadiens.

Le Régiment de la Chaudière a été choisi pour perpétuer le 1er Bataillon de la Milice d’élite et incorporée qui a servi durant la guerre et a combattu à la bataille de Châteauguay (1813). Devant une menace d’invasion américaine de Montréal, les citoyens de Lévis, Beauce, Lac Etchemin, Chaudière-Appalaches, Thetford Mines et d’autres municipalités avoisinantes ont quitté leurs terres, munis de leur mousquet, pour se diriger vers Bécancour et la région au sud de la future métropole.

Le Régiment de la Chaudière tient à souligner les précieux alliés qu’ont été les Premières nations ainsi que les Métis. Le plus grand nombre était des Mohawk (Iroquois) provenant de Kanesatake, Kahnawáke et Akwasasne dont plusieurs se sont grandement distingués. Il y eut également des Abénakis (d’Odanak et de Wôlinak), de Saint-Francois-du-Lac et de Bécancour qui ont été embrigadés à titre de volontaire. En ce qui concerne les Hurons de Lorette, le lieutenant-colonel Charles de Salaberry luimême les visita en 1812 pour les informer que le gouvernement préférait les garder en réserve en cas d’une invasion américaine par la Kennebec. Malgré cela, six braves dont Joseph et Stanislas Vincent insistèrent pour joindre les effectifs de guerre et participèrent à la bataille de Châteauguay en tant que membres des Voltigeurs canadiens. Plusieurs furent décorés pour leurs actions méritoires.

Le Régiment de la Chaudière a célébré l’octroi de trois nouveaux honneurs de bataille sur son drapeau régimentaire lors d’une parade qui a eu lieu dans la salle des congrès du Georgesville à St-Georges de Beauce le samedi 9 mars 2019. ((Soldat Kevin Turgeon & Matelot 1 Marilou Villeneuve-Last, Services d’imagerie Valcartier Svc Ops GS 2 Div CA))

Pour ce qui est de l’Afghanistan, le gouvernement du Canada a décidé d’octroyer un honneur de campagne pour souligner l’excellent service des militaires canadiens. Les unités de l’Armée canadienne se voient décerner la décoration d’opération Le Régiment de la Chaudière 10, rue de l’Arsenal, Lévis QC G6V 4P7 « Afghanistan » si leur contribution cumulative en personnel atteint un niveau minimal de 20% des effectifs qualifiés de l’unité d’origine dans la zone géographique de l’Afghanistan. C’est le cas du Régiment de la Chaudière et c’est la raison pour laquelle il reçoit cet honneur de guerre.

La présentation du drapeau consacré fraichement blasonné s’est fait de manière très solennelle par les militaires, accompagnés de drummers et danseurs traditionnels autochtones. C’est avec beaucoup d’humilité que les membres du Régiment de la Chaudière ont accueilli ses honneurs de bataille, pleinement conscients des sacrifices en lien avec ces événements historiques. L’histoire du Régiment est intimement liée à l’histoire de ces familles de la région et c’est avec fierté qu’il partage cette histoire afin de s’assurer qu’elle se perpétue au sein des nouvelles générations.


Citations

« Je suis un fervent croyant en la diversité, et surtout dans les relations interculturelles. De plus, j’affirme que nous sommes tous inter-reliés dans notre petite histoire de 450 ans. C’est pourquoi je suis très fier de partager ce moment avec les peuples autochtones ayant œuvré en partenariat avec nous à ces batailles, de surcroît alors que leur histoire continue de se tisser avec celle des Forces armées canadiennes. » -Lieutenant-colonel François Provost, commandant du Régiment de la Chaudière.

«Pour être plus précis la bataille ne s’est pas déroulée à Châteauguay mais à Allan’s Corner (Ormstown) sur la rivière Châteauguay. Il faudrait dire: de la Châteauguay. En particulier, une compagnie commandée par le capitaine de Tonnancour a protégé un gué sur la rivière pour empêcher les Américains de traverser et de prendre Salaberry à revers. L’unité reçoit donc l’honneur de bataille Châteauguay pour cette action glorieuse de nos ancêtres. » -Brigadier-général à la retraite Marcel Belleau, Colonel honoraire du Régiment de la Chaudière.

Les faits en bref

 Le Régiment de la Chaudière qui fête son 150e anniversaire a été fondé le 9 avril 1869 à partir de compagnies existantes. Son nom lui a été choisi en lien avec l’emplacement des unités qui la composait tout au long du lit de la rivière Chaudière. Le Régiment de la Chaudière 10, rue de l’Arsenal, Lévis QC G6V 4P7

 Les honneurs de batailles qui ont été accordés par le Gouvernement sont la Défense du Canada 1812-1815, Chateauguay et Afghanistan. Même si la date de fondation du Régiment suit celle de certains honneurs de bataille, leur attribution a été accordée puisque le Régiment est le prolongement actuel des unités de milice de l’époque.

 Les honneurs de bataille sont le droit donné par la Couronne au Régiment d’apposer sur ses couleurs les noms des batailles ou d’opérations dans lesquelles il s’est illustré.

 Recevoir des honneurs de bataille est un événement rare pour une unité de réserve. C’est un événement qui marque son histoire et rempli ses membres de fierté.

 Le Brigadier-général Jocelyn Paul est le membre d’origine autochtone le plus haut gradé des forces armées canadiennes. Il sera bientôt promu au grade de Major-général.

Les commentaires sont fermés.