La Coalition de lutte contre Daech rend cette semaine hommage au Canada

0
Un soldat de l’Armée canadienne entraîne des soldats irakiens au complexe militaire Taji, en Irak, le 19 septembre 2018. (Imagerie de l’Op IMPACT/ MDN)
La Coalition mondiale de lutte contre Daech a l’habitude de mettre en vedette ses partenaires et, cette semaine, elle mettra l’accent sur la contribution du Canada à la Coalition.

La Coalition mondiale de lutte contre Daech a l’habitude de mettre en vedette ses partenaires et, cette semaine, elle mettra l’accent sur la contribution du Canada à la Coalition.

L’opération IMPACT a commencé avec le soutien des Forces armées canadiennes (FAC) à la Coalition mondiale pour dégrader et finalement vaincre Daesh en Irak et en Syrie.

Mais aujourd’hui encore, les FAC continuent de travailler avec des partenaires de la région pour créer les conditions de la stabilité et de la sécurité et la Coalition souligne et salue cet effort.

Le Canada joue un rôle important en Irak aux côtés de ses partenaires. Les efforts déployés par les FAC pour appuyer la Coalition mondiale améliorent les capacités des forces de sécurité irakiennes. Ces efforts aident l’Iraq à réussir à long terme à maintenir la sécurité de son territoire et de son peuple.

Parmi les principales contributions canadiennes, la coalition cite donc l’entraînement aux menaces explosives, alors qu’une vingtaine d’ingénieurs des FAC organisent un entraînement contre les menaces explosives aux forces de sécurité irakiennes à Besmaya, en Irak. Cette formation vise à ce que les forces de sécurité irakiennes soient autonomes à long terme; l’assistance médicale, les Forces canadiennes commandent un centre médical de rôle 2 dans le nord de l’Irak.

La coalition rappelle avec satisfaction que le centre commandé par le Canada a pour mandat de fournir aux forces de la coalition des soins médicaux et chirurgicaux d’une importance vitale. Environ 35 membres des FAC siègent à cet établissement dans les rôles de dirigeants, médecins, infirmières, techniciens médicaux, dentistes, etc, fournissant des services de réanimation, chirurgie et contrôle des dommages, soutien aux soins intensifs, soins dentaires, ainsi qu’un laboratoire médical.

Les FAC fournissent également du matériel médical et des fournitures pour l’établissement.

L’hôpital de rôle 2, à Erbil, dans le nord irakien. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Former, conseiller et assister

Mais la contribution la plus connue des Canadiennes est sans doute la formation, le conseil et l’assistance.

L’opération IMPACT comprend des membres des FAC hautement spécialisés du Commandement des forces d’opérations spéciales du Canada. Ils forment, conseillent et assistent les forces de sécurité irakiennes dans le développement de leurs compétences militaires. Ce soutien permet aux forces de sécurité irakiennes d’attaquer Daech. En conséquence, ils peuvent œuvrer pour éliminer la menace posée par Daesh en Iraq et dans la région et contribuer à un environnement plus sûr.

Renforcement des capacités des partenaires

Les Forces canadiennes travaillent avec des partenaires régionaux pour aider à rendre la région plus stable et sécurisée. La coopération militaire aide à prévenir la propagation de l’extrémisme violent. À cette fin, les FAC ont envoyé deux équipes d’assistance à la formation, l’une en Jordanie et l’autre au Liban. Ils travaillent en étroite collaboration avec les partenaires jordaniens et libanais du Canada. Les équipes visent à aider les forces armées jordaniennes à renforcer leurs capacités et à créer un nouveau programme pour que les forces armées libanaises renforcent leurs capacités

De plus, c’est un brigadier général canadien dirige l’équipe de liaison ministérielle de la Coalition mondiale. L’équipe est appuyée par du personnel de huit pays, dont le Canada. Il s’engage auprès du personnel du Premier ministre irakien. Il assure également la liaison avec les ministères irakiens de la défense et de l’intérieur. Cette liaison aide à former les principaux dirigeants militaires et à renforcer les capacités institutionnelles. Il veille à ce que les opérations actuelles et futures de la coalition soient conformes à celles du gouvernement irakien.

Opérations aérienne

Un hélicoptère CH-146 Griffon du 430e escadron tactique d’hélicoptère en vol, dans le nord irakien, le 20 février 2017. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)

La Force opérationnelle interarmées en Iraq comprend une composante aérienne des FAC. La Force opérationnelle aérienne en Iraq appuie les opérations aériennes de la coalition avec des moyens et des équipages aériens. Ceci comprend:

Un ravitailleur aérien CC-150 Polaris.
Deux avions de transport aérien tactique CC-130J Hercules. Ils soutiennent les mouvements de personnel et de cargaison de la coalition dans la région.

Le Canada fournit également un détachement d’aviation tactique qui comprend jusqu’à quatre hélicoptères CH-146 Griffon. Ils transportent des troupes canadiennes, de l’équipement et des fournitures dans le théâtre près de Bagdad. Les Griffon peuvent effectuer des évacuations de victimes si nécessaire.

Une variété d’armes d’autodéfense est installée sur l’aéronef.

Ces aéronefs constituent une partie importante de la contribution du Canada à la Coalition mondiale.

Avec fierté, partenariat et professionnalisme: les FAC contribuent au renforcement des capacités de sécurité avec ses partenaires irakiens et, ce qui est moins connu, un champion des FAC pour les femmes dirige un séminaire sur le genre avec les forces armées jordaniennes.

Il est à souhaiter que cet hommage au Canada cette semaine de la part de la coalition rende les Canadiens eux-mêmes, parfois portés à minimiser l’importance de la contribution de leurs militaires à la coalition, encore plus fiers et conscients de la valeur et de l’utilité de la contribution de leur pays.

Les commentaires sont fermés.