Vers un nouveau motif de camouflage pour les Forces armées canadiennes ?

0
Un prototype de nouvel uniforme.

De récentes photos apparues sur Reddit et les réseaux sociaux d’un potentiel nouveau uniforme ont fait coulé beaucoup beaucoup d’encre, ou en tout cas ont déclenché une série innombrables de commentaires! 45eNord.ca a donc posé la question directement à Ottawa pour savoir ce qu’il en était réellement.

Les uniformes de camouflage canadien actuels (DCamC, ou CADPAT en anglais) sont utilisés depuis vingt ans dans le cadre de dizaines de missions effectuées dans divers environnements opérationnels.

L’Armée canadienne estime qu’il était plus que temps d’examiner «l’ensemble du système de combat dans une perspective plus générale, autant ses parties individuelles que la tenue de combat dans l’ensemble».

L’initiative connue sous le nom de «Soldier Operational Clothing and Equipment Modernization (SOCEM)» pour s’occuper du motif «dépassé de la tenue et de l’équipement opérationnels qui sont actuellement distribués» a donc été lancée.

Les Forces armées canadiennes utilisent en ce moment quatre motifs de camouflage pour les uniformes et l’équipement. Les motifs sont :

  • région boisée tempérée;
  • région aride;
  • opérations hivernales;
  • multi‑cam, utilisé par le Commandement des Forces d’opérations spéciales du Canada (COMFOSCAN).

Dans le cadre de l’initiative SOCEM, un motif de camouflage amélioré remplacerait les motifs pour région boisée tempérée et pour région aride actuellement utilisés. Les uniformes du COMFOSCAN ne seront toutefois pas touchés par cette initiative.

Cette initiative vise à mieux permettre la «capacité et la souplesse au combat en effectuant la transition vers un seul motif de camouflage polyvalent, grâce à l’intégration de matériaux évolués et d’équipement tactique amélioré».

Les composantes de l’initiative pourraient compter les uniformes de camouflage et les tenues opérationnelles des FAC, l’équipement de protection individuelle, le transport de charge, les vêtements d’extérieur, les insignes d’identification connexes ainsi que les transporteurs et combinaisons chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires.

L’analyse qui est actuellement en cours doit répondre à plusieurs questions importantes:

  • Les uniformes sont‑ils conçus de façon à convenir au soldat d’aujourd’hui? Bien que la morphologie «moyenne» des soldats n’ait pas tellement changé, l’Armée dit vouloir s’assurer qu’il convienne à chaque militaire qui le porte, quel que soit son sexe ou sa taille (5 pieds 5 pouces et mince, ou 6 pieds 6 pouces et costaud).
  • Le matériel est-il assez résistant pour être utilisé sur le terrain, dans les divers environnements opérationnels?
  • L’uniforme est-il optimisé en vue de son utilisation avec le nouvel équipement du soldat à venir?
  • Doit-on concevoir des uniformes ultra‑spécialisés pour répondre à des circonstances particulières? Peux-t-on trouver un seul modèle offrant une vaste gamme d’utilisations pour ainsi éviter les problèmes liés à l’échange d’équipements entre les rotations de missions.

L’Armée canadienne a affirmé à 45eNord.ca que la photo publiée sur Reddit montre un «uniforme expérimental et est l’une des diverses versions de camouflage» qui ont été développées par divers services du Ministère de la Défense nationale et l’Armée canadienne.

Attention toutefois ! Elle ne reproduirait «pas fidèlement les couleurs mises à l’essai en raison de la piètre qualité de l’image».

En plus du choix d’un motif de camouflage approprié et de l’amélioration du choix de tailles et de coupes, la sélection du tissu est un élément important.

En ce moment, l’Armée dit examiner les différents tissus qui sont disponibles et qu’une décision définitive tiendra compte de différents facteurs essentiels, notamment «la durabilité, le confort ainsi que sa signature dans la plus grande partie du spectre électromagnétique».

L’étape de mise en œuvre de l’initiative devrait commencer en 2022.

L’essai d’un nouvel uniforme potentiel devrait commencer à l’automne 2019 et viser des unités choisies qui en sont à l’instruction menant au niveau de préparation élevé.

Cet essai sera concentré sur la couleur du camouflage et d’autres aspects liés au rendement, tandis que des essais subséquents testeront divers ajustements et textiles. L’essai aura pour objectif de tester le motif de camouflage d’uniforme dans un contexte d’instruction.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.