Opération LENTUS: les effectifs montent à plus de 2200 soldats déployés

0
Le cap des 10 000 personnes évacuées a été franchi au Québec seulement. En certains endroits les inondations de 2019 sont plus fortes que celles de 2017. Il n’y a pas à dire, 2019 sera certainement l’une des plus difficiles pour nombre d’Ontariens, de Québécois et de Néo-Brunswickois.

Alors qu’il y a à peine quelques jours, 1000 soldats prenaient part aux efforts pour aider les sinistrés face aux inondations, le chiffre est rapidement monté à plus de 2000, en raison de l’urgence nécessaire dû aux nouvelles pluies de la fin de semaine passée qui ont continuer de faire monter le niveau des cours d’eau.

Pour montrer l’ampleur de la mission, appellée Opération LENTUS, il y a actuellement plus de militaires déployés sur les zones sinistrées par les inondations en Ontario, au Québec et au Nouveau-Brunswick, qu’il n’y en a sur l’ensemble des missions à l’étranger.

Ainsi, le nombre de militaires déployés outremer sur diverses missions, comme en Irak, en Lettonie, en Ukraine et ailleurs, est de 1600, alors qu’il est de 2200 sur Opération LENTUS.

Opération LENTUS, en Ontario. (FAC)

Ontario

Environ 1000 soldats de la Force opérationnelle interarmées Centre sont présents à Constance Bay, Wilola, Rockland, Cumberland et Grand View, et ce, alors que les autorités provinciales de l’Ontario n’ont fait une demande que le 25 avril.

Opération LENTUS, au Québec. (FAC)

Québec

Depuis la demande d’aide du gouvernement québécois le 19 avril, ce sont également 1050 soldats de la Force opérationnelle interarmées Est qui sont déployés à travers la Province, à Gatineau, Montréal, Trois-Rivières et Québec. Parmi eux, près de 400 réservistes des 34e et 35e Groupes-brigade du Canada. Des marins des NCSM Donnacona, Jolliet, Montcalm, d’Iberville, Radisson et Champlain fournissent un service essentiel avec leurs embarcations.

Le 438e escadron tactique d’hélicoptères fournit un support aérien.

Opération LENTUS, au Nouveau-Brunswick. (FAC)

Nouveau-Brunswick

Le gouvernement provincial a fait une demande d’aide au fédéral le 19 avril dernier. Depuis, à Island View, Federicton, Oromocto, Grand Lake, Gagetown et Grand Bay, près de 200 soldats de la Force opérationnelle interarmées Atlantique prennent part à l’opération.

Le 403e escadron d’entraînement opérationnel d’hélicoptères fournit un support aérien.

En visite aux troupes lundi 29 avril, le ministre de la Défense nationale Harjit Sajjan a indiqué qu’il n’y avait pas de limite au nombre de militaires qui pourraient être amener à se déployer sur les trois provinces. «S’il en faut plus, nous ferons toujours en sorte d’avoir plus de soldats disponibles».

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.