Des bombardiers américains pour dissuader l’Iran d’une «attaque»

0
Un bombardier américain B-52. (Archives/USAF)
Les États-Unis ont annoncé mardi dépêcher plusieurs bombardiers B-52 dans la région du Golfe, en réponse à un éventuel projet d’une «attaque» menée par l’Iran.

Ce déploiement est justifié par des «signaux clairs et récents montrant que les forces iraniennes et leurs acolytes font des préparatifs à une attaque possible contre les forces américaines», a souligné le Pentagone.

Le conseiller américain à la sécurité nationale John Bolton avait déjà annoncé dimanche le déploiement dans le Golfe d’un porte-avions et de son groupe aéronaval et d’une force de bombardiers.

Les B-52 sont des bombardiers lourds à long rayon d’action pouvant transporter des missiles de croisière et des charges atomiques.  

Donald Trump a claqué la porte il y a un an, le 8 mai 2018, de l’accord international de 2015 censé empêcher Téhéran de fabriquer la bombe atomique, qu’il juge trop laxiste.  

Depuis, au grand dam de ses alliés européens qui restent très attachés à ce texte, le président des États-Unis n’a eu de cesse de renforcer sa «campagne de pression maximale» contre le régime iranien.

Les commentaires sont fermés.