Deux nouveaux navires de patrouille extracôtiers… pour la Garde côtière canadienne!

Illustration d’artiste d’un navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique de la classe Harry DeWolf. (MDN)
Temps de lecture estimé : 5 minutes
Le Chantier Irving à Halifax, a mis à l’eau le 15 septembre 2018 le premier navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique, le Harry De Wolf. (Archives/Irving)
La Garde côtière canadienne sauve des vies, protège l’environnement et contribue à la croissance de notre économie, tout en assurant la sécurité, la sûreté et l’ouverture de nos voies maritimes. Mais la flotte de la Garde côtière vieillit. La plupart des navires ont dépassé leur durée de vie normale. Il est urgent de renouveler la flotte pour permettre à la Garde côtière de poursuivre son travail essentiel et, souvent, vital. 

La flotte de la Garde côtière est appuyée par le secteur de la construction navale et maritime industrielle du Canada, qui favorisent l’innovation et le perfectionnement des compétences. Il s’agit d’un secteur qui crée des opportunités pour les travailleurs et les entreprises du Canada d’un bout à l’autre du pays. Le gouvernement du Canada revitalise l’industrie, crée des emplois pour la classe moyenne et veille à ce que les services maritimes du Canada disposent des navires modernes dont ils ont besoin pour accomplir leurs missions.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd’hui le renouvellement de la flotte de la Garde côtière canadienne. La première étape de ce renouvellement consistera à construire jusqu’à 18 nouveaux grands navires dans les chantiers navals canadiens, ce qui aidera la Garde côtière à continuer à offrir ses services importants et à créer de bons emplois pour la classe moyenne à travers le pays.

Dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, les deux partenaires du Canada pour la construction de grands navires – Seaspan’s Vancouver Shipyards et Irving Shipbuilding d’Halifax – construiront les nouveaux bateaux pour exécuter, entre autres, des missions de déglaçage léger, de patrouille extracôtiers et de recherche et sauvetage. Le gouvernement du Canada investit également dans la prolongation de la durée de vie des navires, la remise à neuf et les travaux d’entretien dans les chantiers navals partout au Canada afin que la flotte actuelle de la Garde côtière puisse continuer à effectuer des missions essentielles pendant la construction.

Même avec des investissements dans l’entretien, les navires de la Garde côtière dépasseront de leur durée de vie utile, et d’autres navires seront nécessaires pour renouveler la flotte de la Garde côtière. Pour répondre aux besoins futurs en matière de construction navale et d’attirer plus de talents et de bons emplois dans nos communautés, le gouvernement du Canada a l’intention d’ajouter un troisième chantier naval canadien à ses partenaires au titre de la Stratégie nationale de construction navale. Au cours des prochains mois, le gouvernement du Canada lancera un processus concurrentiel en vue de sélectionner le troisième chantier naval.

Le gouvernement du Canada travaille de près avec nos chantiers navals pour renforcer notre industrie maritime et créer des emplois et des nouvelles opportunités d’affaires à travers le pays.

Citations

« En renouvelant la flotte de la Garde côtière, nous nous assurons qu’elle dispose des navires dont elle a besoin pour accomplir son travail important pour tout le pays dans les années à venir. L’annonce d’aujourd’hui ne concerne pas seulement un chantier naval, une industrie ou une partie du pays. Nous donnons une nouvelle impulsion à l’industrie maritime canadienne de calibre mondial, favorisons l’innovation et créons des bons emplois pour la classe moyenne d’un océan à l’autre. Aujourd’hui, nous construisons la flotte de l’avenir. »

— Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« La Garde côtière canadienne sauve des vies en mer, assure la sécurité du transport maritime, protège l’environnement marin, appuie la souveraineté et la sécurité du Canada et permet l’existence d’une économie qui aurait autrement été paralysée par les glaces. Compte tenu de l’augmentation du commerce maritime et des effets des changements climatiques que nous ressentons déjà, le nombre de demandes que recevra la Garde côtière canadienne continuera d’augmenter. Le renouvellement de la flotte permettra à la Garde côtière de maintenir la confiance des Canadiens ainsi que celle des industries qui comptent sur ses services pour demeurer concurrentielles. »

— L’hon. Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« La Stratégie nationale de construction navale est la bonne approche pour faire en sorte que la Garde côtière, la Marine et le secteur maritime disposent de navires modernes pour réaliser leurs activités. La Stratégie permet non seulement de s’adapter à l’évolution des exigences fédérales en matière de construction navale, mais aussi de créer des emplois, de générer des avantages et de la prospérité dans les communautés à travers le Canada et d’appuyer un secteur maritime durable. Nous demeurons fermement attachés à la Stratégie nationale de construction navale, et nous continuerons de travailler en étroite collaboration avec nos partenaires du domaine de la construction navale pour assurer son succès dans l’avenir. »

— L’honorable Carla Qualtrough, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité

Faits saillants

La Garde côtière canadienne offre un certain nombre de services, dont la recherche et le sauvetage, l’intervention environnementale, le déglaçage, les sciences océaniques et l’entretien d’un vaste système de navigation et de communication.

Le nombre de demandes que reçoit la Garde côtière ne fera qu’augmenter à mesure que les effets des changements climatiques, comme les phénomènes météorologiques extrêmes et les catastrophes naturelles, deviendront plus fréquents et plus intenses.

Le montant total du financement accordé pour la construction des 18 grands navires est de 15,7 milliards de dollars. Il s’agit d’une estimation préliminaire du budget du projet, qui comprend la construction, la logistique et le soutien, les imprévus, la gestion de projet et l’infrastructure. Le coût de chaque navire sera annoncé après la négociation des contrats. 

Le gouvernement du Canada investit dans deux nouveaux navires de patrouille de l’Arctique et extracôtière qui seront adaptés aux tâches de la Garde côtière, comme la patrouille extracôtière. C’est l’entreprise Irving Shipbuilding à Halifax qui construira ces navires.

Le gouvernement du Canada investit dans la construction d’un nombre maximal de 16 navires polyvalents à l’appui d’une variété de missions, y compris des capacités de déglaçage léger, des interventions environnementales ainsi que des opérations extracôtières de recherche et sauvetage. C’est l’entreprise Vancouver Shipyards qui construira ces navires.

Le gouvernement du Canada lancera également un processus concurrentiel pour la conception de nouveaux navires de plus petite taille – le nouveau navire multimission semi-hauturier –, qui viendra compléter le travail des grands navires en eau peu profonde et offrira des activités scientifiques semi-hauturières.

La flotte actuelle de navires fera l’objet de travaux de réparation, de remise en état et de prolongement de la durée de vie jusqu’à la réception des nouveaux navires, et 2 milliards de dollars seront investis à cet effet par voie concurrentielle.

En plus des fonds investis dans la construction navale, le gouvernement du Canada fournit plus de 351,3 millions de dollars pour contribuer à l’amélioration des capacités permanentes de la Garde côtière canadienne, notamment pour le renforcement de la surveillance de la gestion et la promotion de l’innovation et de pratiques plus écologiques. 

La Stratégie nationale de construction navale est un plan à long terme qui vise à renouveler la flotte de la Marine royale canadienne et de la Garde côtière canadienne. Ses principaux objectifs sont de livrer des navires à ces organisations, de créer des emplois, de générer une croissance économique pour le Canada et de bâtir un secteur maritime canadien durable. 

En 2018, le gouvernement du Canada a attribué à des entreprises canadiennes environ 1,8 milliard de dollars en nouveaux contrats dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale. De ce montant, plus de 173 millions de dollars ont été consacrés à de petites entreprises ayant moins de 250 employés à temps plein.