Le gouvernement du Canada attribue un contrat pour une nouvelle technologie de recherche et de sauvetage spatiale (VIDÉO)

Temps de lecture estimé : 2 minutes
Marc Garneau, ministre des Transports, et Francis Scarpaleggia, député de Lac-Saint-Louis, ont annoncé que le gouvernement du Canada attribuait un contrat de 39 millions de dollars à l’entreprise Macdonald, Dettwiler and Associates (MDA), de Ste-Anne-de-Bellevue, pour la conception, la construction et la livraison de 10 répéteurs de recherche et de sauvetage pour le système de recherche et de sauvetage par satellite en orbite moyenne (MEOSAR) de la Défense nationale.

Dans le cadre d’un accord conclu entre la Défense nationale et la United States Airforce (USAF), les répéteurs canadiens seront intégrés aux satellites de prochaine génération du système de localisation GPS de la USAF.

Le système MEOSAR doit améliorer la rapidité des interventions menées à des fins de recherche et de sauvetage et permettre de localiser les personnes, les navires et les avions en détresse avec plus d’exactitude. Il remplacera l’actuel système de recherche et de sauvetage du Canada, qui est en place depuis plusieurs décennies.

Une fois en orbite à 22 000 kilomètres au-dessus de la Terre, le répéteur MEOSAR, déployé sur un satellite, détecte les signaux émis par les balises de détresse disséminées un peu partout au pays et le long des côtes canadiennes, puis les transmet à une station au sol.

« Notre gouvernement est déterminé à doter les Forces armées canadiennes des technologies de pointe pour la conduite de leurs opérations de recherche et de sauvetage pour sauver les personnes en détresse au Canada. Ces répéteurs seront conçus et construits par des experts en aérospatiale d’ici, ce qui soutiendra notre secteur de l’aérospatiale et stimulera la croissance économique du Québec. »

L’honorable Marc Garneau, Ministre des Transports

« Grâce à cet investissement, notre gouvernement permet aux Forces armées canadiennes de faire leur travail important et d’aider à sauver des vies à la fois sur terre et en mer. Le contrat avec MDS aidera aussi à soutenir la croissance économique dans notre collectivité en aidant à créer 44 emplois bien rémunérés pour la classe moyenne. »

Francis Scarpaleggia, Député de Lac-Saint-Louis 

« Ce projet s’appuie sur le partenariat fructueux que la Défense nationale et MDA ont établi pour élaborer des solutions novatrices ayant une importance vitale pour la souveraineté et la sécurité du Canada. Lorsque ce système sera qualifié d’opérationnel, il améliorera considérablement la rapidité et la précision avec lesquelles on détecte les signaux et en repère l’emplacement, ce qui améliorera grandement la coordination et le déploiement des équipes de recherche et de sauvetage chargées d’aider les personnes en détresse. »

Mike Greenley, Président du groupe Macdonald, Dettwiler and Associates Corporation
  • Conjointement avec la Garde côtière canadienne, les Forces armées canadiennes répondent à plus de 9 000 appels de recherche et de sauvetage par année, et environ 1 000 d’entre eux requièrent le déploiement de ressources aériennes de recherche et de sauvetage.
  • Le contrat viendra à échéance le 1er février 2029. Le gouvernement pourrait le prolonger jusqu’au 1er août 2034 s’il choisit d’acquérir 12 répéteurs additionnels.
  • Le contrat a été attribué à la suite d’un processus d’approvisionnement concurrentiel mené avec ouverture, équité et transparence, dont le déroulement a été observé par un surveillant de l’équité.