Pakistan : au moins deux morts et 28 blessés dans un attentat dans une mosquée

123
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Au moins deux personnes sont mortes et 28 ont été blessées lors d’un attentat à la bombe dans une mosquée de Quetta, capitale du Baloutchistan, la plus instable des provinces du Pakistan, a-t-on appris auprès de responsables locaux.

« C’était un attentat à la bombe », a  déclaré à l’AFP le chef de la police de Quetta (Sud-Ouest), Abdur Razzaq Cheema, ajoutant que deux kilos d’explosifs avaient été utilisés et que l’engin avait été activé à distance.

L’explosion a fait deux morts et 28 blessés, a-t-il ajouté.

Le Dr Mohammad Waseem, de l’hôpital provincial Sandeman, a confirmé ce bilan. Douze des blessés se trouvent dans un état sérieux, a-t-il précisé.

Aucun groupe insurgé n’a dans l’immédiat revendiqué l’explosion, survenue peu avant la prière de vendredi, durant le mois sacré du ramadan.

Quetta est la capitale du Baloutchistan, la plus grande et la plus pauvre des provinces du Pakistan, frontalière de l’Iran et de l’Afghanistan. Des violences perpétrées par des séparatistes locaux et par des groupes jihadistes s’y produisent régulièrement.

Mi-avril, un attentat-suicide revendiqué tant par le groupe Etat islamique que par une faction des talibans pakistanais avait fait 20 morts et 48 blessés. 

Le 12 mai, une attaque à Gwadar, autre ville du Baloutchistan, avait par ailleurs fait cinq morts et six blessés. Elle visait un site symbolique: un hôtel de luxe surplombant un port en eaux profondes creusé par la Chine dans le cadre d’un vaste projet d’infrastructures d’une valeur de plusieurs dizaines de milliards d’euros, le Corridor économique Chine-Pakistan (CPEC).