Roch Pelletier prend les commandes de la 5e Division du Canada

2061
Passation de commandement à la 5e Division du Canada entre Roch Pelletier, à gauche, et Derek A. Macaulay, à droite, le 15 juin 2019, à Halifax. (5e Division du Canada)
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le major-général Derek A. Macaulay a cédé le commandement de la 5e Division du Canada au brigadier‑général Roch Pelletier lors d’une cérémonie présidée par le lieutenant‑général Jean‑Marc Lanthier, commandant de l’Armée canadienne, à la place Grand Parade à Halifax. 

Au cours de la cérémonie, le major-général Macaulay a été promu à son grade actuel. Il occupera le poste de commandant adjoint de l’Armée canadienne au quartier général de l’Armée canadienne, à Ottawa, à la fin juin. 

Le brigadier-général Pelletier a récemment participé à un stage international au United States Army War College, en Pennsylvanie, et a occupé divers postes de commandement et d’état‑major au Canada, aux États‑Unis et lors d’opérations internationales. Il mettra à profit ses vastes connaissances et expériences dans son nouveau rôle de commandement de la 5e Division du Canada.

À titre de commandant de la 5Division du Canada, le brigadier‑général Pelletier sera responsable des unités de la Force régulière et de la Réserve de l’Armée canadienne dans les quatre provinces de l’Atlantique (la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador) et de certaines unités en Alberta, au Québec, et en Ontario, tels que 21e Régiment de guerre électronique et le quartier générale de la Brigade d’appui au combat du Canada qui sont situés à Kingston, en Ontario.

Pendant son mandat, ses priorités seront le recrutement, l’instruction et la mise sur pied d’une force intégrée composée d’unités de combat et de soutien du Canada atlantique qui sont prêtes à mener des opérations nationales et internationales à l’appui des intérêts du Canada.

Citations

«Je tiens à remercier les soldats, aviateurs, marins, Rangers canadiens et civils exceptionnels de la 5e Division du Canada de l’excellence soutenue dont ils font preuve comme Équipe de la Défense polyvalente, inclusive et motivée. Ma famille et moi sommes reconnaissants du temps que nous avons passé au Canada atlantique. La Mighty Maroon Machine et cette région de notre merveilleux pays occuperont toujours une place spéciale dans nos cœurs. Félicitations au brigadier‑général Pelletier pour sa nomination à la meilleure division de l’Armée canadienne.»

Major-général Derek A. Macaulay, commandant sortant de la 5e Division du Canada

«Je suis ravi de me joindre à la famille de la 5e Division du Canada aujourd’hui et j’envisage un avenir prometteur au Canada atlantique. Les personnes qui servent au sein de la 5e Division du Canada ont la réputation d’être des membres dévoués et professionnels de l’Équipe de la Défense qui sont toujours forts, fiers et prêts à affronter les défis. Je suis honoré d’avoir l’occasion de diriger cette division et je tiens à remercier le major‑général Macaulay de son excellent travail pour la Mighty Maroon Machine.»

Brigadier-général Roch Pelletier, nouveau commandant de la 5e Division du Canada

Faits en bref

La 5e Division du Canada, dont le quartier général est situé à Halifax, constitue l’élément de commandement de l’Armée canadienne en Nouvelle‑Écosse, au Nouveau‑Brunswick, à l’Île-du-Prince-Édouard, à Terre‑Neuve‑et‑Labrador et à certaines unités au Québec, en Ontario et en Alberta.

Le mandat principal de la 5e Division du Canada consiste à coordonner les opérations et l’instruction de l’Armée canadienne au Canada atlantique et à mettre sur pied des fonctions de facilitation des opérations afin de se déployer au Canada et partout dans le monde pour appuyer les initiatives du gouvernement du Canada.

Le commandant de la 5e Division du Canada est responsable de quatre formations, d’une unité indépendante et du 5e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens, qui est composé de trente-quatre patrouilles situées à Terre‑Neuve‑et‑Labrador.

La 5e Division du Canada compte environ 7500 soldats de la Force régulière et de la Réserve, des employés civils et des membres des Rangers canadiens.