La Garde nationale mexicaine surveille la frontière avec les États-Unis

Des agents de la Garde nationale mexicaine empêchent des migrants de traverser la frontière. (Herika Martinez/AFP)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Des effectifs de la Garde nationale mexicaine, ainsi que des policiers et des agents du service des migrations, renforçaient samedi la surveillance à la frontière avec les États-Unis pour empêcher le passage de migrants clandestins.

En parcourant la zone du rio Bravo, fleuve au faible débit qui marque la frontière, l’AFP a constaté la présence de groupes de gardes nationaux, déployés en plus des policiers mexicains fédéraux et locaux.

Cette présence a été critiquée par le prêtre Francisco Javier Calvillo, directeur de la Maison du migrant à Ciudad Juarez, ville mexicaine frontalière avec celle d’El Paso (Texas). Le Mexique « fait le travail des États-Unis », a-t-il déclaré devant la presse.

En raison de la vague de migrants clandestins, venus principalement d’Amérique centrale, qui ont traversé le Mexique ces derniers mois pour tenter de franchir sa frontière nord et d’entrer aux États-Unis, le président Donald Trump a posé de dures exigences au gouvernement mexicain, le menaçant de lui imposer des droits de douane punitifs s’il n’agissait pas assez contre ces flux.

Après un accord initial, le gouvernement du président de gauche Andres Manuel Lopez Obrador s’est engagé à déployer 7000 gardes nationaux dans la zone sud du Mexique, et la surveillance a été également renforcée sur la frontière nord, sans que des données chiffrées sur ces déploiements dans le nord ne soient disponibles.

On a pu observer au cours des derniers jours des groupes de migrants, principalement des Centraméricains mais aussi des Cubains et quelques Vénézuéliens et Brésiliens, qui tentaient de tromper la vigilance renforcée des autorités mexicaines.

Avec leurs bagages et des enfants dans les bras, ces clandestins tentaient de traverser la vallée qui marque la frontière pour solliciter l’asile auprès des autorités américaines.

Les États-Unis ont enregistré récemment des chiffres record d’arrestations de migrants clandestins. M. Trump considère que l’arrivée incontrôlée de migrants est une menace pour la sécurité des États-Unis.