Le premier ministre Trudeau a souligné avec émotion les 75 ans du jour J (VIDÉO)

Devant certains anciens combattants canadiens, Justin Trudeau a raconté ce qui a été vécu ce jour-là, devant à un moment s'arrêter pour essuyer quelques larmes. (Guillaume Souvant/AFP)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Alors que de nombreux Canadiens étaient rassemblés aujourd’hui sur une plage de Normandie afin d’assister à une cérémonie soulignant le 75e anniversaire du jour J, le premier ministre Justin Trudeau a souligné avec émotion, versant quelques larmes, les sacrifices des soldats canadiens qui ont participé au débarquement de Normandie.

Au petit matin du 6 juin 1944, des soldats canadiens ont pris d’assaut Juno Beach, en France occupée, dans le but de percer la “Forteresse Europe” de l’Allemagne nazie. Le jour J et la bataille de Normandie qui a suivi ont été un moment charnière de la Seconde Guerre mondiale, marquant le début de la campagne de libération en Europe de l’Ouest, alors que les Alliés repoussaient les forces d’occupation allemandes.

Trois cent cinquante-neuf Canadiens sont morts ce jour-là, alors que 715 autres ont été blessés ou capturés, mais l’invasion longuement planifiée a été un succès et a marqué un moment décisif de la Seconde Guerre mondiale.

Deux cérémonies étaient prévues sur la plage de « JunoBeach» ce jeudi. La première, canadienne, s’est amorcée à 6h00, heure de Montréal, par de la musique militaire, suivie de 21 coups de canon.

Trois comédiens ont recréé des témoignages, en français et en anglais, avant que le premier ministre Trudeau ne monte sur scène pour livrer son discours.

Alors qu’il narrait ce qui a été vécu ce jour-là, Justin Trudeau a dû à un moment s’arrêter pour essuyer quelques larmes.

Le premier ministre canadien a notamment mentionné Jean Trempe, un Montréalais qui avait 19 ans à l’époque et qui « a vu le meilleur et le pire de l’être humain pendant la Seconde Guerre mondiale ».

« Soixante-quinze ans plus tard, nous nous souvenons de l’ampleur de leur sacrifice », a-t-il ajouté, mentionnant le « courage, la ténacité et la générosité » de ces soldats.

« Nous les remercions de nous avoir légué un monde meilleur que celui dans lequel ils ont vécu. […] Grâce à eux, grâce aux sacrifices qu’ils ont su faire il y a maintenant 75 ans, notre monde est plus sûr, plus connecté et plus pacifique qu’il ne l’était à l’époque. »

Le chanteur Luc de la Rochellière est monté sur scène pour chanter après le discours de M. Trudeau.

Le premier ministre français, Édouard Philippe, a tenu pour sa part à remercier le Canada, affirmant que la France lui sera toujours redevable.

« L’effort de guerre canadien a contribué de faire du Canada une grande nation et il a joué un rôle décisif pour la libération de la France et de l’Europe », a-t-il affirmé.

Le ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, Lawrence MacAulay, et le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, étaient également présents à la cérémonie.

« Les débarquements massifs des Alliés dans le nord de la France – surnommés opération Overlord – ont impliqué les trois branches de l’armée canadienne. » , ont souligné pour leur part les ministres canadiens de la Défense et des Anciens combattants, Harjit Sajjan et Lawrence MacCauley dans un communiqué commun. « La Marine royale du Canada a aidé les navires alliés à se frayer un chemin à travers les champs de mines marines allemands, a transporté des soldats à terre et a bombardé les positions allemandes. Dans le ciel de Normandie, les escadrons de l’Aviation royale du Canada ont combattu des avions de guerre ennemis et ont frappé des positions défensives côtières et intérieures allemandes. »

« Dans les jours qui ont suivi l’assaut sur Juno Beach, les troupes canadiennes ont résisté à de féroces contre-attaques. Pendant l’été chaud de 1944, les Canadiens ont combattu les Allemands, s’emparant de la ville française de Caen en juillet et aidant à mettre fin à la campagne de Normandie dans de violents combats à la poche de Falaise en août. »

« Avec la libération de Paris par les Alliés le 25 août 1944, la bataille de Normandie a officiellement pris fin.

Ce serait une étape importante pour aider les Alliés à remporter la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, nous vivons dans un pays fort et libre, en grande partie grâce à des Canadiens courageux comme ceux qui ont combattu en Normandie, ceux qui ont tant donné pour la paix. »

« Nous nous souviendrons. »