Le NCSM Oriole à Montréal dans le cadre de la tournée des Grands Lacs

750
Le NCSM Oriole a quitté la côte Ouest le 16 mars 2017 pour participer au Rendez-vous 2017. (MARPAC)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le NCSM Oriole, un ketch qu’utilise la Marine royale canadienne pour l’instruction axée sur le travail d’équipe et le matelotage, arrive à Montréal jeudi 20 juin à 10h dans le cadre de la tournée des Grands Lacs.

Lors de cette tournée annuelle, la Marine royale canadienne se rend dans des collectivités situées le long de la Voie maritime du Saint-Laurent et des Grands Lacs. La tournée des Grands Lacs offre ainsi aux Canadiens une occasion de visiter un des navires de guerre du Canada et d’en apprendre davantage sur la vie dans la Marine royale canadienne auprès des marins.

Les ambassadeurs de la tournée 2019 sont les Navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Oriole (juin à septembre) et St. John’s (octobre et novembre).

Les Québécois avaient déjà pu voir et visiter l’Oriole lors du Rendez-vous naval de Québec dans le Vieux-Port de Québec en 2017.

Cette année, du 7 juin au 13 septembre, le NCSM Oriole effectue donc une tournée de trois mois de villes portuaires canadiennes situées le long de la Voie maritime du Saint-Laurent et des Grands Lacs. Le navire effectuera également quelques visites portuaires aux États-Unis.

Dans le cadre de la visite de l’Oriole à Montréal, le public pourra visiter le navire au Quai Jacques Cartier dans le Vieux-Port le 20 juin de 14 h à 20 h, le 21 juin de 9 h à 16 h, et le 22 juin de 10 h à 20 h.

Il s’est arrêté auparavant à Rimouski du 14 au 17 juin. Et il reviendra à Montréal les 4 et et 5 septembre, puis sera à Trois-Rivières du 6 au 8 septembre et à Sept-Îles du 10 au 13 septembre.

«Le NCSM Oriole est le plus ancien navire de la Marine royale canadienne (MRC). Il a été construit en 1921 en tant que bâtiment amiral du Royal Canadian Yacht Club de Toronto, en Ontario, avant d’être mis en service dans la MRC en 1952. Ce voilier, dont le barrot ( pièce transversales renforçant le bordé en allant d’un bord à l’autre et soutenant également le pont, NDLR), fait près de 5,8 mètres, pèse environ 92 tonnes et compte 22 couchettes.», peut-on lire sur le site de la Marine royale canadienne.

«Toutes voiles dehors, le NCSM Oriole déploie quelque 1 220 mètres carrés de voile dont le déploiement s’exécute manuellement; on ne trouve aucun treuil sur le bâtiment. La coque du NCSM Oriole est en acier, mais les ponts, la cabine, les claires-voies et les écoutilles sont tous en teck.»