Op LENTUS: Feux de forêts et évacuations en Ontario et en Alberta, consolidation des infrastructures au Québec

Un CC-130J Hercules des Forces armées canadiennes au départ alors qu'il était déployé dans le cadre de l'Opération LENTUS, pour aider la Colombie-Britannique avec ses feux de forêt en 2017. (Archives/Caporal-chef Brandon O'Connell/3e Division du Canada)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Pendant que la consolidation des infrastructures se poursuit au Québec après les inondations printanières et que les évacuations des résidents menacés par le feu se poursuivent dans le Nord-Ouest de l’Ontario, Ottawa a annoncé vendredi que suite à la demande des autorités provinciales, les Forces armées canadiennes aideront également à combattre les incendies de forêt en Alberta.

Une trentaine d’incendies de forêt font rage dans le nord de la province et environ 10 000 personnes ont quitté leur domicile.

À High Level, où sévit l’incendie le plus important de la région, la ville est vide depuis maintenant plus d’une semaine.

«La demande s’adresse aux aéronefs et au personnel des Forces armées canadiennes pour aider des personnes à évacuer leur résidence, pour fournir un soutien logistique en matière de transport et une assistance médicale », a déclaré M. Goodale depuis Regina, vendredi.

Les soldats veilleront au transport aérien des évacués en cas de besoin et pourront également transporter de l’équipement et assurer des soins médicaux, a indiqué le ministre fédéral, ajoutant que des fonctionnaires fédéraux collaboraient déjà avec leurs homologues albertains pour coordonner les interventions.

En Ontario, évacuation des résidents de Pikangikum

En Ontario, Sécurité publique Canada et Défense nationale ont accepté le 30 mai une demande d’aide fédérale pour l’évacuation de la communauté de la Première nation de Pikangikum dans le Nord-Ouest de l’Ontario en raison de fumée provenant de feux de forêt.

Les Forces armées ont pu évacué plus de 800 résidents de Pikangikum pendant les deux premiers jours.

Trois avions Hercules, deux hélicoptères Chinook ont appuyé vendredi les avions DASH-8 déployés par le ministère ontarien des Richesses naturelles et des Forêts (MRNF).

Les évacuations des résidents Pikangikum se poursuivent samedi pour une troisième journée d’affilée, le feu de forêt Red Lake 14 menaçant toujours la communauté autochtone 

Pendant ce temps au Québec

Pendant ce temps au Québec, les Forces armées poursuivent leur travail d’appui au rétablissement des infrastructures suite aux inondations printanières, indiquent les Forces armées canadiennes par voie de communiqué.

Arrivés en Outaouais dimanche soir 26 mai, les 160 militaires ont effectué les tâches de rétablissement lundi en collaboration avec le Ministère de la Sécurité publique et les autorités municipales locales.

Les troupes ont été divisées en quatre pelotons et réparties aux différents sites dans la grande région de l’Outaouais, notamment Fort-Coulonge, Gatineau, Saint-André-Avellin.

Ce sont les communautés qui ont fourni l’équipement lourd qui permet de disposer des équipements de protection et des digues qui sont défaites par les militaires, précise le major Jean-Pierre Coulombe, responsable des Affaires publiques de la 2e Division du Canada.

Puis, vendredi 31 mai, ayant maintenant terminé les tâches de rétablissement dans la région de l’Outaouais, à Saint-André-d’Argenteuil et à Rigaud, le personnel de la FOI(Est) s’est positionné vendredi dans la grande région de Montréal et a débuté les travaux de restauration et de rétablissement à Oka et à Pierrefonds  qui, toujours selon le major Coulombe, progressent très rapidement

Par ailleurs, certaines municipalités ayant signalé au Ministère de la Sécurité publique que l’aide des militaires ne serait plus nécessaire le mandat des Forces armées devraient bientôt arriver à son terme.