Op Présence-Mali: le retrait sera graduel et commencera fin juillet

Des membres de l'équipe de patrouille à long rayon d'action hollandaise chargent une victime simulée sur un hélicoptère CH147 Chinook canadien lors d'un exercice d'évacuation médicale à l'appui de l'opération PRESENCE - Mali autour de Gao, au Mali, le 31 juillet 2018. (Archives/Cplc Jennifer Kusche/Forces canadiennes/Caméra de combat)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
En prévision de l’arrivée au Mali d’une rotation d’hélicoptères roumains cette année, le Canada confirme que la Force opérationnelle aérienne entamera son retrait graduel à la fin du mois de juillet et que ses opérations se limiteront à des tâches d’évacuation médicale jusqu’au 31 août 2019, en conformité avec les conseils stratégiques donnés par les Forces armées canadiennes (FAC).

Cette approche progressive garantira un processus de transition sans heurts et efficace entre les rotations canadienne et roumaine. Une petite équipe de transition des FAC sera déployée pour aider la Roumanie à se préparer au début de ses opérations. Le Canada a aussi proposé de fournir quatre avions C-17 pour aider la Roumanie à déployer son personnel et son équipement au théâtre d’opérations. Cette approche minimisera les perturbations dans la disponibilité de capacités essentielles pour les forces de la MINUSMA et contribuera à la mise en place de la rotation roumaine pour assurer son succès opérationnel.

En juillet 2018, le Canada s’est joint à 56 autres États membres des Nations Unies en tant que contributeur à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) pour effectuer des évacuations médicales par voie aérienne du personnel blessé et fournir du transport et du soutien logistique.

Depuis, les hommes et les femmes déployés dans le cadre de l’opération PRESENCE – Mali ont procédé à 10 évacuations médicales. Les hélicoptères canadiens ont accumulé plus de 3 000 heures de vol, transporté plus de 6 400 passagers et livré plus de 370 000 livres de fret. Cette contribution a apporté un appui essentiel à la MINUSMA dans l’exécution de sa mission d’appui à la mise en œuvre de l’accord de paix de 2015.

La mise en place de conditions propices à l’instauration d’une paix est au cœur du travail du Canada au Mali. À cette fin, le Canada maintiendra son appui de longue date grâce à ses programmes de développement, de stabilisation et d’aide humanitaire.

Citations

« Le Canada s’engage à prendre part aux missions de maintien de la paix des Nations Unies, qu’il considère comme un outil essentiel pour la consolidation de la paix et de la stabilité dans le monde. Grâce à notre soutien à la MINUSMA et à nos autres contributions au Mali et au Sahel, le Canada, la Roumanie et les Nations Unies soutiennent le peuple malien dans leur lutte pour instaurer une paix durable dans leur pays. »

– L’hon. Chrystia Freeland, C.P., députée fédérale, ministre des Affaires étrangères

« Les Canadiens peuvent être fiers des femmes et des hommes de notre force opérationnelle aérienne au Mali, dont le travail important consiste à offrir des capacités de transport aérien vitales à l’appui de la MINUSMA et à démontrer l’engagement du Canada envers nos partenaires au Mali et nos alliés internationaux. Nous continuerons à travailler avec les Nations Unies et la Roumanie pour faciliter un transfert complet en tant que membre responsable de la communauté de la paix et de la sécurité dans le monde. »

– L’hon. Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale

Faits en bref

  • Lors de la Réunion ministérielle de l’ONU sur le maintien de la paix organisée par le Canada à Vancouver, en Colombie-Britannique, en novembre 2017, le Canada s’est engagé à améliorer l’efficacité des opérations de paix des Nations Unies de plusieurs manières, notamment au moyen d’engagements conjoints. Ces engagements sont des mesures de grande valeur prises en partenariat entre deux ou plusieurs États membres des Nations Unies dans le but de répondre à des besoins particuliers et ciblés partout dans le monde.
  • En mars 2018, le Canada s’est engagé à déployer une Force opérationnelle aérienne (FOA) d’hélicoptères dans le cadre de la MINUSMA pendant une période d’un an. Connue sous le nom d’opération PRESENCE – Mali, la FOA, qui a débuté en août 2018, offre une capacité cruciale d’évacuation médicale, de logistique et de transport pour les Nations Unies à partir de Gao, dans le nord du Mali.
  • Pour s’assurer que les perspectives de genre sont prises en compte à toutes les phases des opérations des FAC, un conseiller en matière d’égalité des genres a été embauché pour donner des conseils à la FOA sur les questions de genre.
  • Les FAC reconnaissent que la participation des femmes est essentielle à l’instauration et au maintien de la paix, et que les conflits armés touchent différemment les hommes et les femmes. À ce titre, les FAC ont créé des postes de conseillers en matière d’égalité des genres aux niveaux stratégique et opérationnel. Les personnes qui occupent ces postes agissent à titre de conseillers spécialisés auprès des commandants pour l’intégration globale des perspectives de genre dans la planification, l’exécution et l’évaluation.