Les plaines LeBreton (en anglais : LeBreton Flats) forment une vaste zone aménagée située dans le centre-ville d'Ottawa le long de la rivière des Outaouais. (Wikipédia)
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Jeudi, le conseil d’administration de la Commission de la capitale nationale a approuvé l’utilisation de terres fédérales pour le site proposé pour le Monument commémoratif national de la mission du Canada en Afghanistan, c’est‑à‑dire les plaines LeBreton.

Lawrence MacAulay, ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, accueille favorablement cette étape cruciale de l’édification du Monument.

Le gouvernement du Canada reconnaît l’importance d’avoir un endroit particulier pour honorer les plus de 40 000 hommes et femmes en uniforme – ainsi que les centaines de civils et représentants gouvernementaux – qui ont servi en Afghanistan entre 2001 et 2014. De façon tragique, 158 membres des Forces armées canadiennes et sept civils ont perdu la vie au nom de la défense de la paix et de la liberté internationales pendant cette mission.

Le Monument commémoratif national de la mission du Canada en Afghanistan (à ne pas confondre avec le Hall commémoratif de l’Afghanistan au nouveau Quartier général de la Défense nationale au complexe Carling, NDLR) reconnaîtra l’engagement et le sacrifice des hommes et des femmes qui ont servi au cours de la mission pangouvernementale du Canada en Afghanistan, de même que le soutien qui leur a été apporté par les Canadiens au pays.

Citations

« Les Canadiens reconnaissent l’incroyable dévouement dont les hommes et les femmes en uniforme, ainsi que les civils, ont fait preuve pendant la mission pangouvernementale en Afghanistan. L’annonce d’aujourd’hui constitue une étape importante pour donner à leurs familles et amis, de même qu’à tous les Canadiens, un lieu où ils pourront les honorer et se souvenir d’eux. Cet emplacement offrira un endroit accessible et approprié pour se recueillir dans le calme et honorer le courage, les sacrifices et les réalisations de ceux qui ont servi notre pays au cours de la mission en Afghanistan. Ce monument sera à tout jamais un lieu de commémoration de leur devoir accompli avec abnégation à l’égard de notre pays. »

Lawrence MacAulay, ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale

« La Commission de la capitale nationale est fière de travailler avec ses partenaires sur ce monument national. L’emplacement donnera à tous les visiteurs l’occasion d’apprécier l’engagement et les sacrifices des Canadiens et des Canadiennes qui ont servi en Afghanistan, et l’appui qui leur a été donné par les Canadiens et Canadiennes au pays. »

Tobi Nussbaum, premier dirigeant de la Commission de la capitale nationale

Faits en bref

  • Le Canada s’est joint à la mission en Afghanistan mandatée par les Nations Unies en octobre 2001 et a continué d’appuyer les efforts militaires multinationaux là‑bas jusqu’en mars 2014. L’engagement du Canada a mobilisé une mission pangouvernementale à laquelle ont participé les Forces armées canadiennes, des forces policières, des fonctionnaires et des civils. 
  • Au cours de la mission du Canada en Afghanistan, 158 membres des Forces armées canadiennes ont perdu la vie, de même que sept Canadiens civils, dont un diplomate, quatre travailleurs humanitaires, un entrepreneur gouvernemental et un journaliste. Des milliers de personnes ont subi des blessures physiques et psychologiques. 
  • Le Groupe consultatif sur la commémoration d’Anciens Combattants Canada a été consulté tout au long du processus de sélection du site pour le Monument. En février 2019, le Groupe a appuyé les plaines LeBreton comme site privilégié. 
  • Le site se trouve à Ottawa de l’autre côté de la rue du Musée canadien de la guerre du côté est de la rue Booth et au nord du Monument national de l’Holocauste. Le site se trouve dans un secteur de forte fréquentation et il peut être aménagé afin d’être facilement accessible à tous.
  • La prochaine phase du projet est un concours de conception national qui commence par une demande de qualifications. Des consultations publiques, notamment des consultations auprès de vétérans, auront lieu avant la sélection et l’annonce de la conception gagnante.