Ouverture du Camp OKPIAPIK pour les Rangers juniors canadiens du Québec

1er jour du Camp OKPIAPIK 2019. (Caporal Rebecca Garand/2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

La 25e édition du camp d’été du 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (2 GPRC) est amorcée au Centre d’entraînement des Cadets de Valcartier (CECV) à Québec, le 27 juin 2019.

Le Camp OKPIAPIK, qui signifie petit harfang en inuktitut, est la session d’instruction de perfectionnement (SIP) estivale offerte à près de 280 Rangers juniors canadiens (RJC) méritants de nos 35 communautés éloignées et isolées du Québec. Cette activité majeure du calendrier du 2 GPRC favorise un échange interculturel entre les RJC et encourage l’ouverture d’esprit et la découverte d’autres régions. 

Durant leur séjour d’une semaine, les RJC acquerront des connaissances et une expérience de vie dont ils et elles pourront faire usage une fois de retour dans leur communauté. Les jeunes participants sont divisés sur trois sites selon leur expérience et leur âge : SIP de Base, Avancée et Leadership. 

La SIP estivale est une activité qui répond aux objectifs du Programme des RJC et qui propose à des RJC méritants de diverses collectivités, de se réunir pour sept jours et participer à des activités variées d’instruction et de défis. L’intention est de transmettre des compétences traditionnelles de la collectivité, des aptitudes de vie quotidienne et des compétences de Rangers dans un environnement de groupe tout en s’amusant en plein air.

« Depuis 25 ans maintenant, le 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens offre à des Rangers juniors canadiens de 12 à 18 ans de nos 35 communautés isolées et éloignées du Québec une chance de participer à des activités stimulantes durant l’été afin d’encourager leur curiosité, élargir leurs horizons, alimenter leurs rêves et leur permettre d’aspirer que tout leur est possible. Le Camp OKPIAPIK encourage un échange formateur d’une semaine entre nos jeunes Cris, Inuits, Innus, Naskapis, francophones, et anglophones des quatre coins de la province. Bon camp à tous! », Lieutenant-colonel Benoit Mainville, commandant du 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens et commandant du Camp OKPIAPIK

Le camp en bref

Camp OKPIAPIK 2019 en chiffres: 220 Rangers juniors canadiens (RJC), 45 Rangers canadiens (RC), 35 communautés, 15 instructeurs de Rangers canadiens (IRC) et 30 personnels militaire, tous en appui au camp. Près de 49% des RJC au Québec sont des filles.

Les Rangers juniors canadiens (RJC) sont des jeunes garçons et filles, âgés de 12 à 18 ans, fiers et talentueux qui s’impliquent dans leurs communautés. 

La session d’instruction de perfectionnement (SIP) de Base est composée de 5 pelotons de jeunes de 12 à 14 ans, située sur la Base Valcartier et offre des activités sportives et des compétences Rangers. La SIP Avancée comprend 2 pelotons de jeunes de 15 à 17 ans située au Saguenay offre des activités sportives et aventurières. La SIP Leadership comprend 1 peloton de jeunes de 16 à 18 ans située à Sherbrooke offre des activités de développement d’aptitudes de leadership et de gestion.

Le Programme des RJC constitue un programme communautaire dynamique qui vise à développer un sens civique et le leadership chez les jeunes en régions éloignées et isolées, au moyen d’un ensemble d’activités agréables, stimulantes, bien organisées et sans danger.

Il a comme objectif de transmettre des compétences traditionnelles de la collectivité, des aptitudes de vie quotidienne et des compétences de Rangers. 

Le Programme des Rangers juniors canadiens est un des programmes jeunesse les plus importants du gouvernement fédéral.

Les Rangers canadiens sont les yeux et les oreilles des militaires dans les régions isolées, côtières et peu peuplées du Canada. Ils et elles fournissent des forces mobiles autosuffisantes et dotées d’équipement léger pour appuyer les opérations menées en territoire canadien et pour protéger la souveraineté du Canada.