Sécurité nationale: Ralph Goodale a rencontré son homologue américain

1128
Le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale. (Nicolas Laffont/45eNord. ca)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile Ralph Goodale a rencontré aujourd’hui le secrétaire intérimaire de la Sécurité intérieure des États-Unis, Kevin McAleenan.

Le ministre Goodale et le secrétaire intérimaire McAleenan ont discuté de l’avancement des priorités conjointes canado-américaines qui sont essentielles à la sécurité et à la prospérité des peuples des deux nations. Ils ont discuté au sujet des efforts partagés pour renforcer la sécurité nationale et la cybersécurité, ainsi que des mesures pour promouvoir la circulation légitime transfrontalière de personnes et de biens.

Les deux homologues ont affirmé leur accord commun que la frontière canado-américaine est sécuritaire, efficace et de grande valeur pour les deux pays. Ils se sont engagés à continuer à travailler ensemble pour accroître davantage cette valeur. Pour ce faire, les pays peuvent croitre l’utilisation des sites d’infrastructures aux ports d’entrée et poursuivre le travail sur les ententes pour commencer l’expansion du précontrôle, notamment les projets liés au fret.

En ce qui concerne leurs responsabilités en matière de sécurité nationale dans leurs pays respectifs, les deux homologues ont discuté de l’importance de la collaboration internationale continue pour contrer toute menace posée par les voyageurs extrémistes revenant de théâtre dans la zone de conflit irako-syrien. Cela comprend les travaux actuels de la collecte et de la préservation de l’intégrité des preuves trouvées dans le champ de bataille qui peuvent être utilisées dans les tribunaux canadiens et américains pour poursuivre les personnes qui ont voyagé à l’étranger pour participer aux campagnes terroristes de Daesh.

Le ministre Goodale et le Secrétaire intérimaire McAleenan ont aussi discuté des moyens dont Internet et les plateformes des médias sociaux deviennent de plus en plus des outils pour le terrorisme et l’extrémisme violent, et comment la communauté internationale pourrait travailler ensemble pour empêcher les personnes de profiter d’Internet pour promouvoir et rendre sensationnels les actes de terrorisme.Les relations Canada-Kosovo