Temps de lecture estimé : 5 minutes

Il y avait du changement dans l’air à la BFC Bagotville, alors que la base a été le théâtre aujourd’hui de deux passations de commandement: celle de la 2e escadre et celle de la 3e escadre!

2e escadre

Le colonel Luc Girouard est devenu le 4e commandant de la 2e Escadre expéditionnaire, succédant ainsi au brigadier‐général Luc Guillette qui occupait le poste depuis 24 mois, lors d’une cérémonie de passation de commandement ce 3 juillet 2019 à la Base des Forces canadiennes Bagotville.

Parmi les dignitaires, notons Mme Karine Trudel, députée fédérale de Jonquière, un représentant de Richard Martel, député fédéral de Chicoutimi, M. Marc Asselin, maire d’Alma, M. Marc Moffat Moffat, directeur général du Centre d’excellence sur les drones, le Lieutenant‐général (ret) Pierre St‐Amand, des représentants des filiales régionales de la Légion royale canadienne, le colonel Luc Boucher, ancien commandant de la 2e Escadre, le major (ret) Stéphann Grégoire, officier d’état‐major de la mise sur pied de la 2e Escadre, M. Gaston Bédard, le colonel honoraire du 2e Escadron d’entraînement expéditionnaire aérien, les équipes de commandement de la 3e Escadre et de la BCF Bagotville, et bien d’autres invités distingués et amis de l’Escadre.

L’officier de revue était le major‐général Alain Pelletier, commandant de la 1re Division aérienne du Canada à Winnipeg. La 2e Escadre a paradé avec les armes et les épées, accompagnée de la Musique du Royal 22e Régiment de Valcartier.

«Je suis très fier de ce que mon équipe a accompli pour soutenir les missions de l’Aviation royale canadienne, en particulier pour la mission du G7 et pour les nombreuses missions de soutien aérien au Canada aux autorités civiles pour aider les citoyens aux prises avec des catastrophes naturelles. Les compétences diversifiées et polyvalentes de mon personnel m’a permis de mener à bien beaucoup de projets. Les équipes en place sauront épauler solidement le colonel Girouard durant son commandement», a déclaré le brigadier‐général Luc Guillette, commandant sortant de la 2e Escadre.

Durant son mandat, le brigadier‐général Guillette a positionné stratégiquement la 2e Escadre comme étant une organisation ayant une expertise en gestion du commandement et contrôle lors de missions. De plus, à travers le 2e Escadron d’entraînement expéditionnaire aérien, une unité de la 2e Escadre, le brigadier‐général Guillette a mis sur pied le Centre d’entraînement Boyd à Bagotville où les membres de l’Aviation royale canadienne doivent venir pour y recevoir l’entraînement collectif de la Force opérationnelle aérienne sur laquelle ils vont déployer.

Pour sa part, le commandant entrant, le colonel Luc Girouard est honoré «de revenir à la 2e Escadre comme commandant. C’est ma quatrième mutation à Bagotville et j’ai l’impression de revenir à la maison. Ayant déjà commandé une des unités de la 2e Escadre, je connais fort bien le talent et le potentiel du personnel qui y est affecté. Je suis confiant qu’avec leur soutien, nous serons en mesure de mener à bien les missions qui nous seront confiées».

«La 2e Escadre est une formation unique qui reflète entièrement la vision d’agilité, d’intégration et de projection de la puissance de l’Aviation royale canadienne», rappelle pour sa part le major-général Alain Pelletier, commandant de la 1re Division aérienne du Canada. «Le brigadier‐général Guillette a mis son expérience opérationnelle au service de de l’escadre, lui permettant de réaliser des missions de grandes envergure de manière concomitante. De plus, sous sa direction, le Centre d’entraînement Boyd a été mis sur pied à Bagotville. Ce centre permet d’entraîner de manière efficace le personnel de l’Aviation royale canadienne déployant sur une mission, garantissant ainsi un niveau de formation élevé et adapté à chaque déploiement. Le colonel Girouard arrive à la 2e Escadre dans un temps où les demandes de soutien augmentent constamment. Je n’ai aucun doute que sa feuille de route, son leadership et l’expertise de son équipe lui permettront de mener à bien la mission de la 2e Escadre et je me réjouis d’avance de travailler avec lui.»

La 2e Escadre est constituée de cinq unités et possède une structure opérationnelle, de commandement et de contrôle, de logistique et de soutien qui lui permettent d’être autonome et de pouvoir déployer à tout moment en réponse aux demandes du gouvernement. Deux des unités de la 2e Escadre sont hébergées respectivement aux BFC Trenton et Cold Lake, et offrent des capacités techniques déployables dans le domaine des communications et de l’ingénierie.

La mission de la 2e Escadre: optimiser la capacité expéditionnaire de l’Aviation royale canadienne en offrant un support sur mesure, rapide et efficace, lors de déploiements. Ceci permet d’assurer la disponibilité opérationnelle des escadrons de l’Aviation royale canadienne et ce, autant au pays qu’à l’étranger. La 2e Escadre accomplit cette mission en maintenant en tout temps un niveau élevé de disponibilité pour ses propres membres qui sont les premiers à arriver sur le terrain.

Malgré le fait que la 2e Escadre a vu le jour principalement pour supporter les opérations aériennes expéditionnaires à l’étranger, les opérations domestiques (op LENTUS) font maintenant partie de son répertoire. La 2e Escadre a coordonné les opérations aériennes en support aux autorités civiles pour contrer les inondations au Québec, au Nouveau‐Brunswick et en Ontario en avril dernier et elle l’a aussi fait en mai en Ontario et en Alberta pour aider à combattre les feux de forêts.

La 2e Escadre participe régulièrement à des exercices d’envergure internationale et elle supporte aussi les opérations suivantes à la demande tant au niveau de l’activation initiale que pour d’autres besoins: Op réassurance (Roumanie), Op Cadence (Sommet du G7), Op IMPACT (Irak). En particulier, la 2e Escadre fournit une expertise clé pour les missions humanitaires militaires, Op RENAISSANCE, pour évaluer l’état des infrastructures locales et identifier les besoins advenant une mission canadienne qui inclurait une composante aérienne.


3e escadre

Un peu plus tard dans la journée, lors de la parade de changement de commandement de la 3e Escadre / Base des Forces canadiennes (BFC) Bagotville le 3 juillet 2019, le colonel William Radiff, commandant sortant a cédé sa place au colonel Normand Gagné.

Cette cérémonie de passation de commandement, qui s’est déroulé au hangar 7 de la BFC Bagotville, a été présidée par le major-général Alain Pelletier, commandant de la 1ere Division aérienne du Canada.

Après deux ans dans la position de commandant de la 3e Escadre / BFC Bagotville et un Spectacle aérien international de Bagotville record, le colonel William Radiff quitte ses fonctions pour retourner aux études à Toronto.

«La 3e escadre de Bagotville ainsi que la région du Saguenay Lac-Saint-Jean ont été exceptionnellement accueillants avec moi et ma famille durant les deux dernières années. Je suis très fier d’avoir travaillé et côtoyé les militaires et civils de la région et les remercie du fond du cœur pour leur remarquable hospitalité», a déclaré le colonel William Radiff, commandant sortant de la 3e escadre.

Le colonel Normand Gagné, commandant entrant de la 3e escadre souligne lui aussi l’accueil chaleureux dans la région: «Dès mon arrivée au Saguenay, je me suis senti à la maison. Il est évident que la relation entre Bagotville et la communauté est exceptionnelle. Les civils qui travaillent sur la Base démontrent un sentiment d’appartenance très particulier envers la famille militaire. Je me sens ainsi privilégié d’avoir été choisi pour cette position de commandement et de pouvoir travailler dans cette belle région.»