Remue ménage dans les rangs des officiers généraux des Forces armées canadiennes

5568
Le lieutenant-général Jean-Marc Lanthier, alors brigadier-général, samedi 21 juin 2014 à la base de soutien Valcartier – Détachement Montréal, au cours de la cérémonie de passation de commandement au cours de laquelle le Brigadier-général Stéphane Lafaut prenait à la tête de la 2e Division du Canada et la Force opérationnelle interarmées (Est),(Archives/Caporal Louis Brunet, section d'imagerie de St-Jean, FAC)
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Suite au départ précipité du lieutenant-général Paul Wynnyk, vice-chef d’état-major de la Défense, qui part en claquant la porte, le Lieutenant-général Jean-Marc Lanthier sera nommé Vice-chef d’état-major de la Défense dans un jeu de domino dans les rangs des Forces armées canadiennes qui prend des airs de remue-ménage.

Mardi 9 juillet, dans une lettre cinglante au général Jonathan Vance, chef d’État-major de la Défense, où perçait l’amertume de n’avoir été qu’un «pion» d’ici au retour de son prédécesseur, le vice-amiral Mark Norman, le lieutenant-général Wynnyk annonçait son départ à la retraite et ne donnait au chef d’État-major de la Défense que 10 jours, soit jusqu’au 19 juillet, pour lui trouver un remplaçant.

Le général Vance n’a pas mis beaucoup de temps pour se retourner et annonce aujourd’hui la plus récente liste des nominations, promotions supérieures et départs à la retraite des officiers généraux des Forces armées canadiennes qui auront lieu en 2019.

·        Le lieutenant-général Paul Wynnyk prend donc sa retraite, ce qui occasionnera les promotions et nominations suivantes :

o   Ainsi, le lieutenant-général Jean-Marc Lanthier, qui était arrivé à la tête de l’Armée canadienne l’an dernier, sera nommé Vice-chef d’état-major de la Défense, en remplacement du Lieutenant-général Wynnyk.

Biographie du lieutenant-général Lanthier >>

o   Le lieutenant-général Wayne Eyre, qui venait tout juste d’arriver à la tête du Commandement du personnel militaire, sera nommé Commandant de l’Armée canadienne, en remplacement du Lieutenant-général J.M. Lanthier.

o   Le contre-amiral H.C. Edmundson sera promu au grade de Vice-amiral et sera nommé Commandant du Commandement du personnel militaire, en remplacement du Lieutenant-général W.D. Eyre.

o   Le major-général S.J.R. Whelan sera nommé Commandant-adjoint du Commandement du personnel militaire, en remplacement du Contre-amiral H.C. Edmundson.

o   Le brigadier-général J.R.M. Gagné, qui était appelé à remplacer la major-général Jennie Carignan qui se déploiera cet automne en Irak, sera plutôt promu au grade de Major-général et nommé Chef des programmes stratégiques du personnel militaire, en remplacement du Major-général S.J.R. Whelan.

o   Et le colonel Gervais Carpentier, qui avait pris le commandement du Collège militaire royal de Saint-Jean le 7 juillet 2017, sera promu au grade intérimaire de brigadier-général pendant la durée de l’affectation et nommé Commandant de la 2e division du Canada et de la Force opérationnelle interarmées (Est) à Montréal, en remplacement du Brigadier-général Carignan, promue au grade de major-général, qui partira diriger la mission de l’OTAN à Bagdad.

Biographie du colonel (maintenant brigadier-général) Carpentier >>

Le rôle d’officier général

«Le rôle d’officier général dans les Forces armées canadiennes comprend d’énormes responsabilités. Les personnes choisies démontrent qu’elles sont capables de diriger les forces armées du Canada mais aussi qu’elles peuvent les améliorer. Elles le font pour les militaires qui servent sous leur commandement et pour les Canadiens que nous devons protéger. Ceux et celles qui quittent les Forces devraient le faire avec fierté, car ils et elles témoignent des qualités requises pour que les Forces armées canadiennes demeurent fortes et efficaces.», a déclaré le général Vance dans le communiqué annonçant les nouvelles nominations.

Les officiers généraux dirigent les Forces armées canadiennes dans la défense des valeurs et des intérêts de notre pays, chez nous et à l’étranger. Ils partagent la responsabilité de la gestion de l’institution et de la profession des armes dans son ensemble.

En 2019, le nombre total de postes permanents d’officier général requis pour répondre à la demande des Forces armées canadiennes est de 116 (105 membres de la Force régulière et 11 membres de la Force de réserve).

Le nombre de personnel supérieur d’état-major fluctue en fonction des besoins des Forces armées canadiennes pour répondre aux objectifs du gouvernement du Canada et des institutions, lesquels changent constamment.