Le Canada achètera 360 nouveaux véhicules blindés légers d’appui tactique de General Dynamics Land Systems-Canada

VBL en tête, un convoi de véhicules avance prudemment dans les secteurs d'entraînement de Valcartier, lors de l'exercice CONVOI, le 28 août 2014. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 4 minutes

Le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, a annoncé que le gouvernement achètera 360 véhicules blindés légers (VBL) d’appui tactique de la General Dynamics Land Systems-Canada (GDLS-C).

Les fonds nécessaires sont compris dans le budget approuvé réservé à la mise en œuvre de la politique de défense susmentionnée. Le gouvernement du Canada a également l’intention de fournir un prêt à remboursement à la GDLS-C.

Le gouvernement du Canada franchit une autre étape pour procurer aux Forces armées canadiennes (FAC) l’équipement moderne dont elles ont besoin pour fonctionner dans tout le spectre des opérations, et ce, mieux protégées contre diverses menaces, comme le souligne la politique de défense du Canada Protection, Sécurité, Engagement.

Afin d’accroître au maximum les retombées économiques de ce projet pour la population canadienne, le fournisseur réinvestira une somme rigoureusement égale à la valeur de ce contrat dans l’économie canadienne afin de créer des emplois et des possibilités en matière d’innovation. En plus des quelque 1 650 emplois existant à l’usine de la General Dynamics Land Systems (GDLS) à London, des travailleurs occupant près de 8 500 autres emplois disséminés dans tout le Canada aideront à fournir les pièces et l’équipement nécessaires à la construction des véhicules blindés légers.

Le VBL est essentiel au parc de véhicules de combat de l’Armée et il appuie nos militaires, femmes et hommes, dans toute une gamme d’opérations, y compris les missions de soutien de la paix à l’étranger et les opérations de secours qui ont été menées lors des vastes inondations s’étant produites au Nouveau‑Brunswick, au Québec et en Ontario.

Le VBL est une plateforme qui a fait ses preuves et qui répond aux besoins de l’Armée canadienne. La présence de véhicules d’appui tactique semblables dans le parc des Forces armées canadiennes offrira de nombreux avantages opérationnels, y compris la réduction du coût de l’instruction et du maintien en puissance et la disponibilité de pièces de rechange communes pour réparer les véhicules rapidement au cours d’opérations critiques.

Les véhicules blindés d’appui tactique remplissent des rôles clés et servent notamment de postes de commandement, d’ambulances et d’ateliers mobiles de réparation. Cette nouvelle flotte offrira la protection et la mobilité dont les membres des FAC ont besoin pour exécuter leur travail dans les environnements opérationnels.

Citations

« Le VBL est l’épine dorsale de la flotte de véhicules de combat de l’Armée et il soutient nos militaires, femmes et hommes, dans tout un éventail d’opérations, allant des interventions de secours en cas de catastrophe au Canada telles que l’opération LENTUS aux missions de soutien de la paix à l’étranger. Je suis heureux de pouvoir renforcer notre flotte de véhicules blindés d’appui tactique, comme notre gouvernement s’est engagé à le faire dans la politique de défense Protection, Sécurité, Engagement, tout en soutenant des emplois canadiens et en favorisant l’innovation grâce à notre partenariat avec GDLS-C. »

Le ministre de la Défense nationale, Harjit S. Sajjan

« Nous sommes résolus à fournir à nos militaires, femmes et hommes, l’équipement qu’il leur faut pour exécuter leur travail important. Dans le cadre de la politique de défense du CanadaProtection, Sécurité, Engagement, l’annonce d’aujourd’hui nous fait avancer dans l’exécution de notre plan qui vise à fournir aux Forces armées canadiennes l’équipement moderne dont elles ont besoin, dans les limites du budget établi, tout en garantissant des emplois à la classe moyenne dans l’ensemble du pays. »

La ministre des Services publics, de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité, Carla Qualtrough

« Notre gouvernement continue de créer de bons emplois et des possibilités économiques pour les canadiennes et les canadiens. Chaque dollar dépensé aux fins de ce projet sera réinvesti dans l’économie canadienne en créant des débouchés pour les fournisseurs canadiens et en soutenant de bons emplois pour la classe moyenne. »

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains

Les faits en bref

·         La flotte actuelle de véhicules blindés d’appui comprend des VBL II Bison et des VBL chenillés M113.

·         Le gouvernement du Canada en est aux dernières étapes de la négociation d’un contrat avec GDLS-C.

·         Le coût estimatif du projet pourrait atteindre trois milliards de dollars, et le prêt remboursable atteindra jusqu’à 650 millions de dollars. Ce premier montant comprend aussi le coût de la nouvelle infrastructure où les véhicules seront logés et entretenus.

·         Les véhicules blindés d’appui tactique des FAC seront livrés en huit versions et pourront ainsi remplir divers rôles tels que: ambulances, récupération de véhicules, travaux de génie, atelier mobile de réparation, guerre électronique, transport de troupes et postes de commandement.

·         En acquérant les véhicules maintenant, le Ministère épargnera les frais liés à l’entretien et à la prolongation de la durée de vie de la flotte actuelle de véhicules.

·         La politique de défense du Canada Protection, Sécurité, Engagement contient l’engagement « d’intégrer l’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) dans toutes les activités liées à la défense dans l’ensemble des Forces armées canadiennes et au ministère de la Défense nationale ». Cela garantit que chaque activité, y compris l’acquisition de nouvelles plateformes majeures, prend en compte l’ACS+.   

·         La Politique des retombées industrielles et technologiques est le principal outil dont dispose le gouvernement pour assurer les retombées économiques des grands marchés de défense, ce qui signifie que le fournisseur réinvestira dans l’économie canadienne un montant rigoureusement égal à la valeur du contrat.