La ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland a rencontré son homologue chinois

Chrystia Freeland a rencontré Wang Yi lors du sommet des nations de l'Asie du Sud-Est, vendredi à Bangkok, en Thaïlande. (Romeo Gacad/AFP)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

En marge de la 52ème réunion des ministres des Affaires étrangères de l’ANASE à Bangkok, la ministre des Affaires étrangères du Canada, Chrystia Freeland, a tenu une rencontre bilatérale avec son homologue de la Chine, son excellence Wang Yi, étape positive, estime-t-elle, dans la relation tendue entre les deux pays.

Les deux ont directement partagé leurs perspectives de manière franche, affirme le ministère canadien des Affaire étrangères dans son communiqué aujourd’hui à propos de cette rencontre, précisant qu’ils ont discuté de l’importance des relations bilatérales entre le Canada et la Chine et ils ont souligné les liens profonds et anciens existants entre les peuples du Canada et de la Chine.

Jusqu’ici, la cheffe de la diplomatie canadienne s’était vu refuser des entretiens avec M. Wang pour parler du sort des Canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor, qui sont détenus en Chine depuis l’arrestation par le Canada de Meng Wanzhou, dirigeante du géant chinois Huawei, à la demande des États-Unis.

Une image des Canadiens Michael Spavor et Michael Kovrig est brandie par l’activiste de Vancouver Freedom and Democracy for China Louis Huang, le 6 mars 2019 à Vancouver. (AFP)

La ministre Freeland, qui dit avoir exprimé les préoccupations continues du Canada au sujet de Michael Kovrig et Michael Spavor, qui ont été détenus arbitrairement par la Chine, a déclaré ce matin depuis Bangkok que cette rencontre était une étape positive en vue de la libération des deux Canadiens.

Le ministre Wang a exprimé également les préoccupations de la Chine au sujet de l’extradition de Meng Wangzhou, a déclaré Mme Freeland sans donner plus de détails.

Les deux ministres se sont engagés à continuer les discussions entre les deux pays.