Op PRESENCE-Mali: 11e évacuation sanitaire suite à une attaque à l’engin explosif improvisé

1817
La Force opérationnelle au Mali a procédé à sa onzième évacuation sanitaire ce matin, à la suite d’une attaque à l’engin explosif improvisé près de la région de Menaka.. (Opérations des Forces armées canadiennes)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

La Force opérationnelle au Mali a procédé à sa onzième évacuation sanitaire ce matin, à la suite d’une attaque à l’engin explosif improvisé près de la région de Menaka. Aucun soldat canadien n’a été blessé, tous les militaires canadiens sont sains et saufs.

Les Forces armées canadiennes offrent leurs sincères condoléances aux personnes touchées par l’incident d’aujourd’hui et elles félicitent leur personnel de leur travail exceptionnel.

La mission, qui a duré environ deux heures, a fait intervenir un hélicoptère CH-147F Chinook et deux hélicoptères CH‑146 Griffon. Les soldats canadiens du maintien de la paix ont traité deux entrepreneurs civils à bord des appareils avant de les transférer dans un hôpital de rôle 2 de la Mission des Nations Unies au Mali – MINUSMA à Gao.

«Un véhicule civil faisant partie d’un convoi logistique de la MINUSMA se rendant de Gao à Ménaka a heurté un engin explosif improvisé (IED), à environ 65 km à l’ouest de Ménaka.», a pour sa part précisé la MINUSMA.

Un employé d’un prestataire a trouvé la mort et deux autres personnes ont été légèrement blessées lors de cet incident. Le corps du défunt et les blessés ont été immédiatement évacués vers Gao par la MINUSMA pour des soins appropriés.

Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la MINUSMA, M. Mahamat Saleh Annadif, a condamné avec la dernière énergie cette attaque qui a coûté la vie à un civil et présente ses condoléances attristées à la famille de la victime. «Cette attaque sournoise est de nature à fragiliser la quête de paix, de sécurité et de stabilité que d’aucuns appellent de tous leurs vœux. La MINUSMA ne ménagera aucun effort pour accomplir son mandat de protection des civils.»

En juillet 2018, le Canada s’est joint à 56 autres États membres des Nations Unies en tant que contributeur à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) pour effectuer des évacuations médicales par voie aérienne du personnel blessé et fournir du transport et du soutien logistique.

Depuis, les hommes et les femmes déployés dans le cadre de l’opération PRESENCE-Mali avaient procédé à 10 évacuations médicales. Les hélicoptères canadiens avaient en date du 15 juin dernier accumulé plus de 3 000 heures de vol, transporté plus de 6 400 passagers et livré plus de 370 000 livres de fret. Cette contribution a apporté un appui essentiel à la MINUSMA dans l’exécution de sa mission d’appui à la mise en œuvre de l’accord de paix de 2015.

En prévision de l’arrivée au Mali d’une rotation d’hélicoptères roumains cette année, la Force opérationnelle aérienne entamait son retrait graduel à la fin du mois de juillet et que ses opérations se limitent dorénavant à des tâches d’évacuation médicale jusqu’au 31 août 2019