Ukraine: échange de prisonniers avec la Russie, aussitôt annoncé, aussitôt démenti

639
Le président russe Vladimir Poutine (G) et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, respectivement le 4 juillet 2019 à Rome et le 17 juin 2019 à Paris. [AFP]
Temps de lecture estimé : 2 minutes

La présidence ukrainienne a démenti vendredi la finalisation d’un processus d’échange de prisonniers entre la Russie et l’Ukraine, annoncée dans la matinée par certains médias russes et un responsable ukrainien.

« Le processus visant à libérer les personnes détenues par les deux parties continue. L’information sur sa finalisation n’est pas conforme à la réalité », a déclaré la présidence ukrainienne dans un message publié sur Facebook.

Un site d’information russe a annoncé vendredi matin qu’un échange de prisonniers entre la Russie et l’Ukraine, qui aurait abouti notamment selon ce site à la libération du réalisateur ukrainien Oleg Sentsov emprisonné en Russie, a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi. Ce site a ensuite publié un démenti officiel en présentant ses excuses aux lecteurs.

Le nouveau procureur général ukrainien, Rousslan Riabochapka, a également partagé sur Facebook vendredi matin un message selon lequel l’échange de prisonniers aurait été « achevé » et M. Sentsov serait en route vers l’Ukraine.

« Ce n’est pas la première fois que nous voyons un chaos d’informations provoqué par (…) des informations non confirmées », a souligné pour sa part la présidence ukrainienne, en dénonçant une « désinformation » et un « jeu avec les émotions de la société ».

« Lorsque le processus de libération aura été achevé, la présidence l’annoncera via des canaux officiels », a-t-elle ajouté.

L’agence de presse russe Interfax a affirmé jeudi, en citant une « source bien informée », qu’Oleg Sentsov, condamné à 20 ans de prison pour « terrorisme et trafic d’armes », avait été transféré à Moscou depuis son camp du Grand Nord russe dans le cadre d’un « échange » de prisonniers avec l’Ukraine.

« Je n’ai aucune information là-dessus », a cependant assuré vendredi à l’AFP Dmitri Dinze, l’avocat du réalisateur ukrainien.

Fin juillet, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a proposé à la Russie d’échanger Oleg Sentsov contre le journaliste ukraino-russe Kyrylo Vychynsky, jugé pour « haute trahison » à Kiev.

Mercredi, l’Ukraine a créé la surprise en remettant en liberté conditionnelle Kyrylo Vychynsky.

Plusieurs médias ont affirmé ces dernières semaines que l’échange de prisonniers entre Moscou et Kiev, le premier depuis plusieurs années, pourrait être mis en oeuvre d’ici fin août et inclure notamment les 24 marins ukrainiens détenus en Russie après un incident naval en mer Noire en novembre dernier.